Enregistrez-vous sur www.info-utiles.fr    Connexion
    
Menu principal
Navigation dans les sujets

Jeux Vidéo : Mass-Effect-Andromeda by EA/Bioware : Test PC.
Posté par JerryG le 24/4/2017 12:00:00 Articles du même auteur

Vous avez déjà remarqué que certains noms dans le jeu vidéo déclenchent de véritables passions chez les joueurs, en illuminant leurs yeux de mille feux étincelants. Fallout, The Witcher, Dragon Age, etc., et Mass-Effect . Ea/Bioware vient d’ordonner l’embarquement immédiat pour l’Arche Mass-Effect-Andromeda.

Alors entre contemplation et stupéfaction, MEA (comme je le nomme) va encore animer les rédactions et les veillées dans les maisons bulle des exo-planètes colonisées. Car il est loin, loin, très loin le temps de l'épopée Shepard

 



MEA qui se dit être une suite à l’épopée Mass-Effect, se veut aux antipodes de la Saga mémorable, exit le Cdt. Shepard et son charisme militaro- discipliné, avec sa petite touche profondément humaine, qui savait jouir de la vie et blaguer avec les PNJ,  et bien, balayé d’un revers de la main.

Le sauveur de la Galaxie a été laissé sur le champ des hostilités. Bien sûr, l’humanité dans sa victoire à la Pyrrhus (rappelez-vous les noms des héros tombés ou disparus), a tourné la page d’une guerre apocalyptique contre les récolteurs/moissonneurs pour se reconstruire en d’autres lieux.

Après le Grand Vide laissé par les Hommes de bonne volonté, il fallait réagir. 600 ans se sont écoulés depuis l’épopée Shepard, la Terre nourricière et berceau de l’humanité ne pouvait plus accueillir ses enfants, les premières navettes chargées de la terraformation avaient envoyé des signaux intéressants sur d’éventuelles colonisations de planètes nouvelles, les fameuses planètes en Or..

 



L’immensité spatiale semblait baigner dans une paix sommaire, alors c’est là que vous intervenez, vous êtes un colon et c’est à vous de finaliser l’accueil des terriens et Aliens sur les planètes terraformées afin d’y développer la vie et l’installation de nouveaux habitants, qui continueront les travaux de R&D pour y vivre.

Vous n’êtes pas un militaire (vous le deviendrez par la force des choses), comme on l'entend, même pas un scientifique (c'est un choix aussi), juste un technicien (suivant votre orientation), à l’opposé du Cdt. Shepard. Mais vous disposez d'atouts non négligeable. Quand à votre charisme, autant demander à un bulot, il y a du chemin à faire.

Passé le fait que le Cdt. Shepard n’est plus, vous aurez le choix de ce nouveau personnage « sans âme ». Scott Ryder ou Sara Ryder (l’un de vos choix pour jouer un personnage), une bonne chose chez EA qui a toujours laissé l'initiative aux joueurs de se transposer dans un personnage de leur choix et de ses orientations sexuelles. (hétéro-Homo-etc.).

Si Mass-Effect-3 avait offert un choix varié de personnalisation de son personnage, pour ce MEA, on sent une invasion et une grosse tendance de faciestes asiatiques. On se demandera pourquoi. ? Une sous-traitance en Corée ou en Asie.?. Quelques visages européens/américains sauvent le reste. Bien que modeler le visage de Tina Guo pour la Pionnière, aurait été classe.

 



Vous aurez beau « Cent fois sur le métier remettre votre ouvrage », comme me disait mon maître, le rendu sera loin de vous plaire, mais patience, patience et pourtant, à notre époque, on devrait pouvoir façonner son personnage à la manière d’un Châteaubriand aux morilles et vin jaune. C'est à dire, aux petits oignons.

Alors, vous vous contenterez d’un Twinsen à la place d’un Gerald de Riv et il faudra faire avec, surtout si comme moi vous jouez un personnage féminin (FemShep-Power), vous pourrez faire une provision de Kleenex-Club, en voyant le résultat. Il faudra peaufiner l'éditeur de profil et y aller à tâtons, paramètre par paramètre.

A défaut, couvrez sa tête, si elle ne vous plait pas, car même Belphégor n’était pas si moche avec son masque. Quand à l’animation de ce personnage, elle est identique à la Saga. Aisance et charme, sans oublier les formes callipyges qui séduiront l'oeil des amateurs de belles plastiques. Oui, j'en fais partie.

Si le Cdt. Shepard ne rechignait pas à faire de l’humour grivois et à jouer des poings, ici certains dialogues et vannes de bas étages ne font que flop sur flop. L’humour à l’Anglaise n’est pas donné à tout le monde. Pourtant, les dialogues sont riches, mais les tenants et les aboutissants, un peu à la dérive.

 



Mais que l’on se rassure, le meilleur du pire reste à venir, il n’y a rien de space-opéra dans ce MEA, exit l’action et l’humour, quant à votre escouade, autant sortir une poignée de Kleenex-tendresse, vos compagnons ne sont qu’une bande d’adolescents qui sans la surveillance de leur parent, ne feraient que bêtise sur bêtise.

Et pour certains, leur action les rendront antipathiques et méprisables, un choix un peu curieux pour EA/Bioware qui a pourtant l’habitude de nous « chiader » une histoire à la Hitchcock avec un savant mélange d’intrigues, de rebondissements et surtout des personnages haut en couleur (Shepard, Tali, Ashley, Liara, Garrus, Kelly, Trainor, Hawk, le Garde des Ombres, etc.).

Mais bon, vous ferez avec….., en attendant que tout ce petit monde grandisse au fil des épisodes. ! Vous prenez la tête de cette escouade de bras cassés, dans la navette spatiale, le fruit des générations futures reposent dans leur cuve amniotique, sous stase cryogénique, car le voyage jusqu’à Andromède se veut long et périlleux.

 

 

Ce sera l’occasion pour vous de découvrir en profondeur vos compagnons et croyez-moi, ce n’est pas reluisant. Entre l’introvertie, le teigneux, le violent, l’impulsif, tous ces personnages mal dégrossis, vont vous donner du fil à retordre. Mais heureusement, au fil du temps, tout va mieux dans le meilleur des mondes. Comme Suivi, par exemple. vous m'en direz des nouvelles.!

Heureusement, comme dans les Mass-Effect, vous aurez droit à une friandise, certains ne voient que par ça, et je les comprends. Je parle des scènes cul-tes des relations entre personnages, cela apportera du baume sur les plaies et je dois le reconnaître, ces dernières sont bien écrites.

Mais pourquoi ne pas avoir utilisé une recette qui fonctionne (le charisme des personnages de la Saga Mass-Effect) ? Au lieu de nous parachuter des personnages insipides, sans odeur et sans saveur. ?

Bon, d’accord, MEA n’a rien à voir avec Mass-Effect 1 à 3. Il faut que je me le dise et que je me le répète, un peu comme le fait que ce  « MEA est un Mass-Effect différent. », et quand j’aurai bien compris ça, alors la lumière m’apparaîtra et je baignerai sous la bienveillance de la Force.

 



Mais pour en arriver là, une autre épreuve m’attendait et vous comprendrez aussi de quoi je parle, le prologue se veut un peu long, mais pourtant nécessaire à la compréhension de l'histoire, car ma première envie était de prendre à bras le corps ce MEA, mais loin de moi d'être découragé, je suis un peu comme une légion de Sardaukars de l’Empereur Shaddam IV.

Passés ces écueils, vous voici devenu « Pionnier, votre père vous transmet son pouvoir », un titre empreint de respect aux yeux des colons qui voient en vous ni plus ni moins qu’une bonne à tout faire et évidemment, votre bon cœur va vous faire accepter une mission de secours, un attrape nigaud qui va phagocyter l’effet MEA.

Car de cette quête qui s'étend sur plusieurs planètes n'évince pas le torrent d'autres quêtes et sous-quêtes qui vont vous inonder au point de vous noyer. Alors soyons franc, cet abondance de quêtes, moi, j'adore, cela démontre une volonté d'offrir une myriade d'action au joueur, par contre, la hiérarchisation de l'importance a été elle aussi noyée sous ce déluge, alors il faudra se raisonner et se discipliner.

 



Quoique, ce ne soit pas si sûr, car à tout bout de champ, on va vous inciter à suivre telle quête et celle-ci aussi, sans oublier celle-là et celle-là, à chaque événement nouveau, au point de vous retrouver avec une multitude de quêtes secondaires si éloignées de la trame principale qu’à un moment, il faudra trancher dans le vif pour sortir indemne de ce flot.

Un déluge de quêtes Fedex et autres de bons samaritains, très brouillon et confus. Sans oublier de faire la chasse aux nuisibles, jouer les dépanneurs et autres corps de l’artisanat sur le vaisseau où des milliers de colons dorment du repos du juste, vous voici devenu la « nounou » et « super Nanny » de service.

Le plus perfide de cette histoire, c’est que le script vous rappelle sans cesse vos obligations et si vous vous écartez du droit chemin, la quête changera au profit d’une autre, à vous en faire perdre votre latin. Alors, un peu de calme et de raison dans cette tempête de flux, devraient vous sortir de ce mauvais rêve.

Alors avant d’accepter une nouvelle quête, faites le point sur votre encours au risque de vous noyer car il vous reviendra les tâches ingrates et l’essentiel, évincé au profit d’une nouvelle. le Journal sera votre allié et la carte de la situation, un guide précieux. Et il sera toujours temps de revenir sur une quête, si elle est toujours active.

 



Alors en vérité je vous le dis, faites le ménage dans le flux incessant des quêtes qui n’apportent rien, vous n’êtes qu’un Homme, avec vos forces et vos faiblesses et « A l’impossible nul n’est tenue ».

Une fois dépoussiéré de cette fange, il y a de la profondeur et un certain charme dans ce MEA. Mais il faudra pour y arriver, faire preuve d’humilité et d’abnégation, « la substantifique moelle ne se trouve pas sous le sabot d’un mulet. » me disait mon maître, où une espèce d’adage y ressemblant.

Si à ce stade de la lecture, vous êtes toujours là, alors j’ai une très bonne nouvelle à vous annoncer et si vous suivez mon conseil, vous ne le regretterez pas, « intérêt et principal, foie d’animal. ». Ce que je vais vous dire, sera brutal, mais nécessaire, la rédemption est à ce prix.

Recommencez le jeu depuis le début, cela ne vous coûtera que quelques heures, mais le prix en vaut la chandelle. Il n'est pas trop tard pour reprendre un bon départ, après ce petit tour, afin de mieux s'immerger dans l'intrigue et l'action.

 



Comme je le mentionnais, la création de votre personnage se veut très restrictive, mais si l’on passe un peu de temps sur cet éditeur, le résultat n’est pas si mal enfin de compte, si l’on oublie le regard vide de votre personnage. Mais au moins, vous aurez un personnage « convenable ».

C’est cette phase de création qui vous fait débuter dans le jeu, votre arche, pris dans l’attraction de la planète à coloniser va subir une avarie, une occasion de faire un choix, jouer un homme ou une femme.

A ce titre, je vous rappelle que dans les Mass-Effect, on peut lier des amitiés et plus si affinité. D’ailleurs, afin de vous faire une place dans ce nouveau paysage, je vous encourage à développer des relations intimes, dès le début afin d’asseoir votre réputation, non seulement par vos actes, mais aussi par les liens qui vous lient à vous compagnons et voire même aux PNJ.

Les romances comme on les appelle, sont relativement équilibrées tant pour Scott que pour Sara. Je joue un personnage féminin et dommage que je ne puisse pas compter dans mon escarcelle, Cora, la forte tête.!

 

 

Mais il n’y a pas lieu de désespérer, le champ des investitures s’élargit. Enfin tout dépendra aussi de l’orientation sexuelle que vous donnez à votre héroïne, vous pourrez choisir hétéro ou lesbienne, entre Jaal, Vidal, Liam, Keri, Peebee et voire même, Vetra et Suivi, vous ne serez pas en reste.

Alors dès le début, autant se faire des allié(e)s, vous en aurez besoin, car vous débarquez comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, alors autant dire, vous avez plus d’ennemis que d’amis. D’autant plus que EA/Bioware avec ce MEA innove et vous verrez que vos compagnons ne manquent pas de répartit et de vindicte.

Oui, oui, car vous pourrez folâtrer comme un papillon, ou butiner si vous préférez sans qu’il y ait une grosse incidence. Toutefois, n’oubliez pas que certains personnages peuvent devenir jaloux et voire même plus.

Comme toujours dans la vraie vie, dans MEA, il vous faudra respecter le protocole, tout ne vous arrive pas cuit dans la bouche. N’hésitez pas à parler souvent avec le personnage que vous voulez mettre dans votre lit. Qu’importe le lieu, il vous faut entamer du dialogue orienté. Je m’explique.

 



Choisissez les réponses avec un cœur quand vous parlez à cette élue, à la limite, même si cela ne correspond pas à votre conviction de départ, tous les moyens sont bons pour se faire une place au soleil et mettre dans votre lit, un allié précieux. Oui je sais, c’est horrible ce que je viens d’écrire, mais cela se passe souvent comme ça dans la vie.

N’hésitez pas à accorder à l’élue une place importante dans les missions et remplissez ses demandes avec un zèle poussé, tout en sachant que ses désirs sont des ordres, mais que le meilleur reste à venir. Et que votre rôle de Pionnier(e) scellera l'avenir de l'humanité. Alors quelque susceptibilité froissée ne représente pas la fin du monde.

Je vous encourage aussi à consulter les onglets de l’interface de jeu et notamment l’onglet Codex, que l’on laisse souvent au grenier ou à la cave. Ce sera une mine de renseignements sur tous les personnages et ici, pas de droit à l’oubli, tout est noté, et aucune rectification possible.

Pour les romances, je dois saluer une belle initiative de EA/Bioware, qui évite de perdre son temps avec des compagnons ou des PNJ qui ne partagent pas vos orientations sexuelles. Ainsi en jouant une FemShep, enfin une FemRyd, je me voyais bien avec Cora, mais la belle liane vous plante de suite, elle n’est pas attirée par les femmes.

 

 

Quant à Suivi, par contre la belle rousse, fait carrément du "rentre dedans", et se vautrerait bien dans votre lit aux moindres frémissements de votre part, et n'hésite pas à vous faire du charme, sous les yeux effarés de Kallo, qui n'en revient pas..

Vos premiers pas seront chaotiques et l’on peut le comprendre. Après une première mission où vous vous essayerez aux armes et collecte de données et matériaux, vous pourrez contempler le paysage de la planète.

Flore luxuriance et faune hostile, un régal pour les yeux du joueur, notamment avec cette myriade de couleurs, sans oublier les Aliens qui veulent eux-aussi puiser dans les ressources de cette planète et qui jugent les humains aussi important que des cancrelats. Autant dire, le seul dialogue sera celui des armes. (dépendant aussi du niveau de difficulté choisi).

Votre nomination au titre de Pionnier, vous coûtera, ce sera le dur apprentissage de votre non-expérience et les membres du vaisseau sauront vous le rappeler, en quelque sorte, vous allez devoir faire vos preuves pour être respecté.

 

 

Des réparations à gauche à droite, déjoué un complot de sabotage, joué les Mike-Hammer, intervenez dans les missions de la Milice, toute une pléthore de quêtes plus ou moins passionnantes, mais qui va vous forger et qui montre que ce MEA trace sa propre voie.

Revenez souvent sur votre journal pour choisir les quêtes à réaliser, sans vous laisser distraire pour un nouvel afflux de demandes des colons qui vous interpelleront pour un oui ou pour un non.

Sachez quand même, que vous aurez le temps de répondre à tout un chacun, ce MEA va vous faire voyager au travers de six planètes et les taches sont nombreuses, de quoi remplir votre carnet de route. Personnellement, je remplis les objectifs à 100% sur chaque planète

MEA se veut avant tout un RPG, alors quand vous obtenez des points d’expériences, il faudra en profiter pour faire grandir votre personnage, dans de nombreuses compétences suivant votre orientation, quoique, nouveauté dans ce MEA, vous pourrez changer de classe quand bon vous semble, même en plein combat, pour bénéficier des avantages de cette nouvelle classe.

 



Les anciens qui connaissent bien la Saga Mass-Effect ne seront pas dépaysés, en effet, le vaisseau-mère s’assimile à la Citadelle, le Normandy est devenu le Tempête, IDA l’IA complice de Shepard se nomme Sam et qui plus est, à autant d’intimité avec le pionnier que Shepard pouvait en avoir, mais attention, avec votre implant, Sam devient votre symbiote, et sait tout de vous et de vos actes, alors …. !

Quant au Mako, le transporteur de Mass-Effect 1, il refait surface avec enchantement, en un 4*4 futuriste à rendre jaloux le dernier SUV  de Jaguar. Sa motricité à la Tyrrel va vous surprendre, quant à sa conduite, c'est un vrai régal, bon il serait peut-être temps que je le répare car il est bien mal en point, le mien.

Quant aux petits nouveaux pour qui MEA serait leur premiers pas dans la nouvelle saga du pionnier, ils devraient aussi prendre leur marque sans se poser de questions, tout a été pensé et fait pour mettre l’accent sur l’exploration et la chasse aux quêtes. Ici, inutile de "rusher", ce serait un crime, il y a tant de choses à faire, à découvrir, à résoudre, à explorer, etc., que les heures s'écoulent et s'égrainent sans un instant de repris, et sans lassitude.

Alors au pire, si vous pensez manquer de contenus, pas de panique, chacune des planètes à coloniser apportent son lot de quêtes et de taches (plus ou moins funs), de quoi vous occuper de très longues dizaines d’heures de jeu, et c’est tant mieux. D'autant plus que si votre taux de viabilité des planetes colonisées augmente, alors vous obtiendrez des emplacements d'armes (5), très utiles en missions

 



Comme tout bon Mass-Effect et suivant le niveau de difficulté sélectionné, vous aurez ou non des combats plus ou moins corsés. Mais en fin de compte, ces combats seront à l’image de la Saga, mais ici, c’est votre personnage qui se met à couvert tout seul et ce n’est pas forcément la bonne initiative qu’il fallait choisir.

Cela vous posera quelques soucis de stratégie, quant à vos compagnons, ils s’exposeront aux feux nourris des ennemis, comme si, par magie, ils se voyaient invulnérables. Là aussi, vous serez obligé de leur porter secours afin d’avoir sous la main de la chair à canon disponible, car certains adversaires se veulent très retors et coriaces..

Car ce MEA fait l’impasse sur le système de « Pause active » où vous pouviez donner des ordres à vos coéquipiers pour se placer, par contre ce qu’il demeure c’est la défense unilatérale d’un endroit. Alors, prenez soin de vos compagnons et choisissez votre tactique de combats, surtout qu'avec ce MEA, vous allez changer la donne de l'affrontement.

Cela va rendre les combats plus nerveux, il me semble, pour le plus grand bonheur des amateurs de carnage. Une innovation va vous permettre de pouvoir sauter et voler sur de belles distances grâce au « Jet-Pack », une espèce de réacteur dorsal. Dans les combats, vous pourrez donc combiner vol et visée, pour un vol géostationnaire, une nouvelle dimension dans les affrontements, de grands moments jouissifs en perspective.

 



Vos nouveaux ennemis extraterrestres, les Kert ne manquement pas de ressources au combats et dans la foulée, les Reliquats voudront aussi en découdre avec vous, alors feu à volonté et peaufiner vos Recherches & développements et en fonction des matériaux récoltés ici et là, vous pourrez combiner des agglomérats divers. Voire même quelque fois des assemblages improbables, mais bon, le synthétiseur fait bien les choses et ne s'embarrasse pas forcément des lois de la physique et de la chimie.

Au besoin si vous ne trouvez pas votre bonheur, aux divers endroits de la galaxie dans la quête des matériaux, inutile de maugréer, vous trouverez des marchands aux étals achalandées, mais aux prix exorbitants. C'est aussi un peu le prix de la gloire.

On regrettera aussi que cette partie de vente/achat soit si mal ordonnée et agencée, c’est un peu compliqué à prendre en main et je ne vous explique pas quand vous avez à vendre « xx » ressources au marchand, la sélection manuelle à l’unité de la quantité à mentionner se veut laborieuse. De plus, on a du mal à bien savoir quel effet a cette arme ou cette armure et il n'est pas facile de choisir.

Je suppose qu'une prochaine mise à jour saura apporter une solution, car ici, nous sommes à des années lumières de Mass-Effect et de ses galeries/boutiques de ventes par intranet. Il y a déjà eu une MàJ majeure à l'heure où vous lirez ces lignes, mais elle apporte rien dans ce domaine, juste une "casualisation" du jeu pour facilité la prise en main de nos amis du monde console. Une aide visuel leur indique quelle touche appuyer pour obtenir telle ou telle action. Etc.

 



Ce Mass-Effect-Andromeda, vous réservera encore bien des surprises, des bonnes et des moins bonnes. Aussi, je dois faire ici mon « Mea Culpa », car à la première prise en main de cette nouvelle Saga, j’ai senti que l’on s’éloignait drastiquement de la fabuleuse épopée 1 à 3, je ne retrouvais plus mes marques et les personnages haut en couleur que j’avais suivi pendant des décades de temps terrestres.

Mais il fallait bien continuez l’aventure des rescapés des moissonneurs et cette nouvelle Saga sous ses abords bruts de décoffrage doit s’appréhender avec des yeux neufs, c’est pourquoi, j’ai fait mon deuil de Shepard, mais sans l’oublier, pour mieux me consacrer à cette aventure. D’où mon recommencement du jeu au tout début, pour repartir sur de bons pieds.

Et comme mon maître me le disait souvent : « La substantifique moelle », alors sautez, plongez et envolez-vous du Nexus au Tempête et la « lumière jaillira », car en vérité je vous le dis, ce Mass-Effect possède « un cœur gros comme ça. » !, pour qui veut bien y prêter attention. Car il n’y pas pire aveugle, que celui qui ne veut rien voir. Alors ouvrez vos yeux.!

Bien sûr Mass-Effect-Andromeda pêche par bien de ses lacunes, on attend des patchs et autres DLC et des mods (merci les Modeurs), mais gagne en profondeur avec ses combats nerveux, ses armes aux impacts puissants et à l’exploration sans oublier les R & D, une autre dimension qui n'existait pas avant.

 

 

Si la bande son comme à son accoutumée demeure dans la lignée Mass-Effect, on regrettera la partie du doublage français, bien en deçà de la Saga 3, mais au fil de l’exploration des planètes, la voix de la Pionnière vous semblera plus acceptable, mais celle d'autres de vos compagnons demeurent toujours agaçante et nasillarde. Car entre-nous, à en entendre parler certains..., on préfèrerait être sourd.. !!.

Il ne faudra pas négliger de fouiller les recoins du Nexus et de prendre part aux discussions des PNJ, quelque fois, cela vaudra son pesant d'Or et sachez aussi, que vous exploits sont retransmis en multivision cosmique et que bien des contres vérités pourront être déjouées.

Mass-Effect-Andromeda vous promet de longues heures de jeu +/- passionnantes, même si certaines quêtes semblent pénibles, cela demande sûrement un remaniement et amélioration pour les suites à venir, alors j’attends avec impatience les nombreux DLC qui sauront à n’en pas douter corriger et embellir ce Mass-Effect-Andromeda, en attendant aussi une suite épique, 

Mass-Effect-Andromeda, c'est un peu comme un diamant brut, de prime abord rude de l’extérieur, mais une fois commencé le taillage pour le débarrasser de sa gangue, on sent qu'en son sein rayonne une syntonie, qui ne demande qu’à exploser.

 

C’est donc pourquoi, ce Mass-Effect-Andromeda a toute mon attention et ma passion

Note: 5.00 (5 votes) - Noter cet article -




Autres articles
26/11/2019 15:00:00 - Romance of The Three Kingdoms XIV : PC et PS4
26/11/2019 14:30:00 - TSW 2020: Collector’s Edition, disponible PS 4, Xbox One
26/11/2019 14:00:00 - Phoenix Point : XCom-Like, Une édition physique.
26/11/2019 13:30:00 - Gérer identités et droits d’accès : Une nécessité en matière de cybersécurité
25/11/2019 15:00:00 - Grand Fantasia : de jolis donjons pour Thanksgiving !
25/11/2019 14:30:00 - JWE : Retour à Jurasic Pack Console, PC
25/11/2019 14:00:00 - Star Wars Jedi : Fallen Order, test PC
25/11/2019 13:30:00 - Cinebar Ultima & Cinedeck Teufel : Inviter le cinéma dans votre salon
22/11/2019 15:00:00 - The Cycle : Missions d'histoire et une deuxième carte
22/11/2019 14:30:00 - Children of Morta : disponibles sur Switch !

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.



Facebook
facebook
Bitdefender



www.bitdefender.fr

Bitdefender






© 2008 info-utiles.fr - Tous droits réservés  |  hébergé par www.iloclic.com   - règles de confidentialité