Enregistrez-vous sur www.info-utiles.fr    Connexion
    
Menu principal
Navigation dans les sujets

Jeux Vidéo : Warhammer 40.000 : Dawn Of War III, Test PC.
Posté par JerryG le 15/5/2017 14:00:00 Articles du même auteur

Je vais vous avouer une chose, (à ma grande honte), je n’ai jamais abordé la licence Warhammer 40K-Dawn of War, et pour cause, je n’y voyais qu’un STR « classique », sans grand intérêt à mes yeux. Un énième sur une longue liste. Une hérésie. !, Une Ignominie. !



J’étais dans l’erreur, dans une totale ignorance qui aurait mérité que je sois flagellé en place publique, aux yeux de tous les Croyants. Comment avais-je pu passer à côté de cette Saga, je me le demande encore une fois à l’heure actuelle.

 



Alors après avoir guerroyé avec les factions en vigueur, au travers d’innombrables combats titanesques empreint d’action épique, autant vous l’avouer tout de suite, même au risque de passer pour un « Illuminé » (sens biblique du mot), attention, Warhammer 40K-Dawn Of War III : Précieux et Oeuvre d’Art.

Warhammer 40,000: Dawn of War III, est le troisième volet très attendu de la fameuse série de jeux de stratégie en temps réel imaginé par Games Workshop, et oui, je me suis un peu documenté afin de m’immerger et de me noyer sans cette série mythique.

Vous êtes en pleine guerre galactique et si c’est votre 1er Warhammer 40K-Dawn Of War (3), alors la brutalité des combats va vous surprendre et vous fasciner, déluge de feu et de sang, extermination de masse, éradication à grande échelle, torrents d’os et de chair broyés, pour un holocauste final afin de parfaire votre voyage initiatique de leader au sein d’une faction de votre choix et d’aspiration.

Votre rôle sera donc de mener à la victoire vos troupes et ce, grâce à des héros d’élite dirigeants des armées colossales. L’échec n’est pas dans votre vocabulaire et ce n’est pas un recours ou une excuse admissible, vous devez obtenir des résultats et ne pas subir de défaite, sous peine de sombrer dans l’oubli.

 



Vos divisions munies d’exo-armures formeront vos premiers rangs qui écrasent tout sur leur passage, tandis que les combats font rage sur le terrain des hostilités dans un déluge de feu, d'explosions et de clameurs. En un mot, vous êtes au four, au moulin et au magasin, car DOW-3 comme j’aime à le nommer ne vous laissera aucun instant de répit, vous devrez êtres sur tous les fronts à la fois, tout en assurant la gestion de l’intendance militaire.

Et si cela ne vous suffit pas, sachez que pendant que vous menez votre propre guerre rédemptrice, une arme extrêmement dangereuse vient d’être découverte dans le monde mystérieux d'Acheron.

Vous n’avez plus le choix de vous poser des questions ou d’établir des plans de batailles en bonne et due forme, la suprématie de la victoire sera synonyme de survie sur une planète assiégée par les armées du seigneur Gorgutz, un Orque des plus voraces, de Macha, ambitieuse prophète des Eldars, et du puissant commandant des Space Marines, Gabriel Angelos.

Pour vous aider dans votre tâche, vous pourrez prendre le contrôle d'immenses machines de guerre dévastatrices, et faites en sorte de remporter la victoire grâce aux personnages les plus impressionnants de toute l'histoire de DOW.

 



Frayez-vous un chemin avec les Chevaliers impériaux des Space-Marines, les Gorkanauts des Orques, ou encore les Chevaliers Fantômes des Eldars, à vous de choisir, ce sera surtout votre détermination qui fera la différence et rappelez-vous surtout le psaume des Guerriers :

• Dans les ténèbres, je serai la Lumière.
• En ces temps d'incertitude, je garderai la Foi.
• Sous les excès de rage, je travaillerai mon Art.
• Dans la vengeance, je n'éprouverai nulle pitié.
• Au coeur de la bataille, je ne connaîtrai pas la peur.
• Devant la mort, je n'aurai aucun regret.

Tout au long de ma rédaction, je m’adresserai aux novices qui découvrent la Saga DOW, les anciens me pardonneront sûrement ce retour aux sources, mais on se rappellera que cela conditionne tout le reste et que sans base ou fondation, l’édifice fait long feu.

 



Le nouvel opus :Dawn of War III, marque le retour de la série emblématique à succès aux fondamentaux du genre qui avaient si l’on en croit les précédents opus, été laissés de côté. Les amateurs de stratégie pure me comprendront. Pour les autres, en voici quelques éléments.

Mon maitre me disait : « En matière de stratégie, il ne suffit pas de pouvoir, ni même de vouloir, il faut avant tout savoir » et cela tombe bien, car moi, je sais. !. Enfin je connais les principes et le concept même du STR de domination éradication à la sauce DOW.

La Construction de sa base, le recrutement de chair à canon en de gigantesques armées, et la gestion des ressources, (nerf de la guerre), sans oublier de miser aussi sur la capitalisation, sur les innovations nées dans les précédents épisodes, comme les héros puissants et la personnalisation des unités, seront votre quotidien.

D’ailleurs à ce propos, Philippe Boulle, réalisateur de Dawn of War III, nous confie : « C'est un très grand jour pour Relic », et « Voir Dawn of War III entre les mains des joueurs est le point culminant de plusieurs années d'efforts. Nous avons été soufflés par le formidable accueil que nous avons reçus sur les salons et pendant les bêtas. Nous sommes impatients de connaître les avis des fans ! ».

 



Enfin ça, c’est de la communication, car une fois le jeu sur notre machine, vous allez vous rendre compte du travail réalisé, alors oui, il y a des exigences pour ce chapitre 3, mais on se rassurera que tout a été fait pour que le joueur profite ainsi d'un STR moderne, avec les unités les plus énormes et les compétences les plus dévastatrices jamais proposées par Relic.

Toutefois, j’apporterai une petite note restrictive. En effet, au début du jeu, vous aurez le choix entre plusieurs factions, mais hélas, vous ne pourrez pas en profiter jusqu’à la fin du jeu, car vous allez devoir jongler de l’une à l’autre au travers des héros respectifs et évidemment comme vous changez de Clan, il se pourra que les entreprises que vous avez menées jusque-là ne soient un handicap pour votre nouvelle faction et qu’il vous faudra alors renier votre passé.

Ce ne sera pas tout négatif ce changement de caste en cours de jeu, mais un agréable moyen de découvrir chacun des protagonistes sur le champ de bataille, car ne l’oublions pas, DOW III, fait honneur à la série des Dawn of War où l’action épique, les combats titanesques sont toujours présents. DOW III vous mettra dans la peau d’un stratège pour faire la guerre avec d'énormes légions et hordes sanguinaires se déchirant au travers d’une planète volcanique, ou aidé par de puissants forts stellaires orbitaux à la puissance dévastatrice...

DOW III fait donc la part belle à la guerre et à la domination pour survivre et surtout pour ne pas sombrer dans l’oubli. Vous prendrez donc le commandement au tour à tour de 3 camps déjà connus dans les épisodes précédents.

 



Les Space Marines, de super-soldats génétiquement modifiés qui combattent pour l'Imperium, ou les Eldars, une race mystérieuse possédant d'étranges capacités psychiques, mais que je trouve un peu en retrait (techniquement, vu leur arsenal), et pour les gloutons, les fameux Orks, une horde de barbares patibulaires qui ne connaissent que la violence comme diplomatie.

A la tête de ces factions, vous trouverez Blood Ravens Gabriel Angelos le haut-Commander des Space Marines, ou Gorgutz 'ead'unter, le Chef de guerre des Orcs, ou bien Eldar Macha, la prêtresse des Eldars, vous vous rendrez compte en cours du jeu des atouts et des faiblesses de chaque Clan.

Je pense que les Space-Marines restent les dominateurs du jeu, sans oublier que les Orcs ont aussi leurs principaux atouts et que les Eldars restent bien en deçà de leur capacité. Mais bon, ce n’est que mon avis de novice.

DOW III se scinde en deux, d’abord une campagne colossale qui va vous entrainer de combats gargantuesques en combats épiques sur 17 chapitres de pur bonheur de destruction de masse. Des cieux émane une mystérieuse prophétie, des ténèbres du Warp surgit une planète et une puissance armée convoite l’univers, DOW-3 va au cour de ses différentes missions vous faire entrevoir le point de vue sous les différentes factions.

 

 

C’est aussi au travers des yeux des différents héros que vous découvrirez la funeste vérité qui se terre telle une abomination. Le destin croisé de 3 chefs de factions que sont Gabriel Angelos, Macha, et Gorgutz, sera le fil conducteur..

Et un mode multijoueur, que je n’ai pas testé, car je préfère de loin le mode solo qui me permet de jouer quand bon me semble. A ce sujet d’ailleurs, je dois reconnaitre que ce mode solo un peu à la sauce Weight-Watcher, n’a pas été trop sacrifié au profit du multijoueur comme on le voit fréquemment dans les jeux. Les amateurs de solo seront vernis, mais se contenteront d’une vingtaine d’heures de jeu, le petit bémol, avec une rejouabilité, pas évidente.

Le jeu solo alterne entre production de masse et escarmouche ou défense, mais les combats se font d’une manière rapide, pas le temps de vous éterniser ou de vous reposer sur vos lauriers, il va falloir aller au charbon.

Surtout que chacune des unités possédant plusieurs spécificités vous devrez les employer au mieux pour vous sortir de certains combats salés, vous passerez donc de la stratégie pure et dure à une tactique guerrière qui n’est pas pour déplaire, alors il va falloir réviser vos bases.

 



C’est pourquoi si comme moi vous avez déjà une expérience dans les jeux de stratégie, ainsi que les autres, je vous encourage à faire un petit bilan de vos compétences, une petite remise à niveau si je peux me permettre. Faites le didacticiel, cela ne vous fera pas de mal, car DOW-3 possède une vraie mécanique de jeu tactique et stratégique qu’il est préférable de bien maîtriser.

Comme précité, DOW-3 vous offre le choix entre 3 factions, mais vous allez aussi quel que soit ce choix de départ, alterner entre les factions en fonction des missions, c’est ici que vous maîtriserez le potentiel de chacun des clans et vous en arriverez à la même conclusion que moi, le monde de DOW ne connaît pas de héros, ni de moissonneurs ou de fléau, mais uniquement un monde où règne la Guerre, la dévastation. Vous passerez alors d’une vision à une autre du champ de bataille.

Je ne m’étendrai pas sur le principe du STR, mais je vous donnerai une petite astuce, comme il y a plusieurs aptitudes et autres caractéristiques des Hordes, il est préférable d’affecter un bouton dédié à une commande de clavier ou de souris, cela vous facilitera la tâche.

Vous savez le fameux : Ctrl + 1, ou 2, ou 3, pour sélectionner automatiquement une unité particulière.

 



DOW-3, c’est de la guerre, rien que de la guerre et tous les moyens sont bons pour votre survie, d’ailleurs vous aurez à disposition une pléthore d’armes de destruction massive, comme le fabuleux bombardement orbital des Space-Marines qui cause des ravages parmi vos ennemis.

Il ne faudrait pas non plus en oublier les fameux orgues de Staline des Orcs qui créent des barrages de feu et pilonnent sans cesse les ennemis au lointain et la modification climatique générée par les Eldars sous forme de tempête et ouragan, qui d’un coup de vent, balaient les unités comme des fétus de paille...

Pour arriver à vos fins, n’hésitez pas à piller les points de ressources et y développer des spécificités, car c’est grâce à ceux-ci que vous obtiendrez de nouvelles unités et autres technologies propres à faire la guerre.

Mais au cours des différentes missions et quelle que soit la faction imposée, le Gameplay ne varie pas vraiment, construire des bases, des casernes, développer la chaîne de productivité, s’emparer de points stratégiques et développer de grandes unités prêtes au combat qui mourrons par centaine devant les coups de butor des chefs de clan.

 



Car on dira ce que l’on veut, mais les armées sous le commandement d’un grand chef, font toute la différence. Alors utilisez vos héros, car ils disposent de pouvoirs spéciaux (les points d’Elite) et des caractéristiques différentes d’un clan à l’autre, alors optimisez les spécificités de vos héros et assurez leur soutien par de grandes armées, un héros mort ne sert à rien, il suffit de faire un tour dans les cimetières.

Alors prenez soin d’eux et faites les « Updates » pour chaque héros et pour chaque clan, puisque vous allez alterner de l’un à l’autre, un mécanisme un peu pervers qui au bout du chemin, pourra se retourner contre vous.

En tout cas, tout au long de votre parcours initiatique, le terrain de combat vous offrira de quoi soigner vos héros, on ne sait jamais, un mauvais coup est si vite arrivé et il s’en suivrait la défaite, la honte et l’oubli.

Je n’avais jamais joué à DOW, alors pour une première, c’est une première. DOW-3 ne brille pas par ses graphismes, cela ressemble à du vintage, ce ne sera donc pas son point fort, par contre l’action, la destruction par le biais de gigantesques armées et des missions plutôt sympathiques et souvent ardues seront votre quotidien dans ce nouvel opus.

 

 

La voix anglaise sonne terriblement le glas et cadre avec l’ambiance apocalyptique du monde de DOW. Soutenue par une bande son de toute beauté et des cinématiques qui expliquent les sources même de DOW, auront de quoi séduire les plus sceptiques.

Bien sûr j’aurais aimé voir un mode solo plus fourni, comme par exemple pouvoir jouer les 3 factions sur un scénario complet, histoire de rejouabilité. Par contre, d’après les notes sur DOW-3, le multijoueur s’annonce grandiose, même s’il se limite et se restreint à la destruction de quelques objectifs, il n’en demeure pas moins un déclencheur de motivation chez les joueurs.

Justin Dowdeswell, directeur général de Relic, nous confiait aussi à propos de ce DOW-3 :

 

 

« Cet épisode est une étape exceptionnelle, qui marque le début d'une nouvelle ère pour le studio », et « C'est un moyen idéal de commencer notre 20e année, et cela ne fait qu'annoncer ce qui est à venir. Ce n'est qu'un début... ».

Alors, je suppose qu’il y aura des DLC et pourquoi pas une suite améliorée, et bien je dois le reconnaître après une bonne trentaine d’heures passées à déchirer les factions et à développer des armées puissances, à récolter des ressources et augmenter les capacités dévastatrices de mes héros, je serai au rendez-vous des prochains opus.

  • Le massacre inspire aussi le courage
     

 

  • La barbarie engendre aussi la ruse
  • Les ténèbres amènent aussi à la sagesse
  • La certitude conduit aussi à l'aveuglement
  • Le pouvoir instille aussi la cupidité.

Visionnez le trailer.

Note: 10.00 (1 vote) - Noter cet article -




Autres articles
26/11/2019 15:00:00 - Romance of The Three Kingdoms XIV : PC et PS4
26/11/2019 14:30:00 - TSW 2020: Collector’s Edition, disponible PS 4, Xbox One
26/11/2019 14:00:00 - Phoenix Point : XCom-Like, Une édition physique.
26/11/2019 13:30:00 - Gérer identités et droits d’accès : Une nécessité en matière de cybersécurité
25/11/2019 15:00:00 - Grand Fantasia : de jolis donjons pour Thanksgiving !
25/11/2019 14:30:00 - JWE : Retour à Jurasic Pack Console, PC
25/11/2019 14:00:00 - Star Wars Jedi : Fallen Order, test PC
25/11/2019 13:30:00 - Cinebar Ultima & Cinedeck Teufel : Inviter le cinéma dans votre salon
22/11/2019 15:00:00 - The Cycle : Missions d'histoire et une deuxième carte
22/11/2019 14:30:00 - Children of Morta : disponibles sur Switch !

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.



Facebook
facebook
Bitdefender



www.bitdefender.fr

Bitdefender






© 2008 info-utiles.fr - Tous droits réservés  |  hébergé par www.iloclic.com   - règles de confidentialité