Enregistrez-vous sur www.info-utiles.fr    Connexion
    
Menu principal
Navigation dans les sujets

Jeux Vidéo : Dishonored La Mort de l’Outsider, test PC
Posté par JerryG le 19/9/2017 14:00:00 Articles du même auteur

Ce ne sera un secret pour personne, mais chez moi, Bethesda fait partie de mes « auteurs » préférés et souvent, l’éditeur/concepteur de jeux vidéo, aime à se mettre en danger. Dishonored La Mort de l’outsider confirme la règle.

Avant de plonger dans les eaux boueuses de Karnaca, je répondrai à tous ceux qui m’ont posé la question septentrionale : « Faut-il commencer par le chapitre 1 avant d’entamer cette course poursuite contre l’Outsider » ?

 



Eh bien je serai catégorique, vous pouvez commencer par ce chapitre indépendant de la Saga, Dishonored La Mort de l’outsider, a été pensé comme un jeu à part entière, comme une brèche dans le passé, (pour les joueurs de la première heure), pour y vivre une aventure hors du commun et fantastique.

Comme à son accoutumé, Bethesda/Arkane glisse des références clés sur les épisodes précédents dans ce nouvel opus, de quoi rappeler de bons souvenirs aux joueurs de la première heure, quant aux jeunes assassins, cela les poussera je l’espère à acquérir et à découvrir la Saga entière et ses DLC, car en la matière, Bethesda se veut une référence, un maître.

Donc, commencer ce nouveau chapitre, n’interfère pas avec les autres, et ne gâche pas non plus votre plaisir de commencer la Saga, au contraire, cela vous poussera aussi à découvrir les méandres de Dunwall et à combler les trous manquants pour de meilleures explications du « Pourquoi et du Comment » de l’assassinat de l’impératrice.

 



Avant de se plonger dans le jeu, voici quelques réflexions que je me suis faite et que bon nombre d’entre-nous ont dues aussi se faire, à la lecture du titre de ce nouveau chapitre.

Dans ce chapitre sulfureux de la mort de l’outsider, Bethesda/Arkane bouscule nos convictions et/ou nos croyances, la créature veut se retourner contre son créateur en quelque sorte, une espèce de parricide si je peux me permettre le rapprochement. Le mythe de Frankenstein hante le quartier des Superviseurs.

Un pari donc risqué pour Bethesda/Arkane, car avec Dishonored La Mort de l’outsider, la Saga Dishonored disparait et la Saga Emily et Corvo s’estompe dans les brumes de Brigmore, laissant tant de questions, en suspend. Mais comme ce chapitre indépendant s’incruste tel un cristal maléfique dans l’œil de Billie pour ne former qu’un tout dans la Saga, les questions trouveront leur réponse.

 



Toutefois, on se posera la question de « la mort de l’outsider », étrange me direz-vous, car il ne faudra pas oublier que les pouvoirs démoniaques ou fantasmagoriques des différents personnages, comme Daud, Corvo, Emily, voire même Billie, ont été octroyés par l’outsider et ce en parfait accord avec les dits personnages. Un pacte scellé et en parfaite accord de conscience.

Ces différents pouvoirs, ont justement permis à ces protagonistes de l’histoire, d’assouvir leurs plus bas instincts, leur vile envie, en les grisant par le pouvoir. En avaient-ils besoin ? La réponse est « Oui » car ils devaient combattre des forces menaçantes pour Emily et Corvo, alors que Daud et Billie œuvraient plutôt du côté obscur de l’Outsider.

Mais ne nous voilons pas la face, tous sans exception ont signé un pacte avec le diable et à terme, ils savaient qu’il faudrait payer le tribut, la monnaie de la pièce, le juste retour des choses.

 



Souhaiter la mort de l’outsider serait donc la vengeance de ceux qui ont été élu mais qui ont détourné les pouvoirs donnés à leur profit. Se sont-ils rendu compte que ces pouvoirs les menaient à la ruine et à la désolation ?

On comprendra alors leur quête de rédemption à vouloir tuer l’outsider, qui de par sa mort, mettrait fin à leur tourment. ?. Mais Tuer l’Outsider serait comme tuer la poule aux œufs d’or, une utopie à vouloir éradiquer un dieu, reviendrait à donner des coups d’épée dans une bonbonne d’eau. La poche s’ouvrirait telle une blesse où s’écoulerait ce sang de la vie, mais ce ne serait que pour mieux renaitre au fil des siècles séculaires.

Enfin, je m’égare, mais c’est le genre de réflexion que je me suis fait, des interrogations auxquelles le jeu devra répondre, afin que de mon côté, je sache le fin fond des choses, fusse-t-il plonger dans les eaux fangeuses des bas-fonds de Tyvia et perpétuer un massacre orchestré. Les réponses se trouvent dans le jeu. Je vous laisse la surprise.

 



Vous incarnez Billie Lurk, une disciple du maitre assassin Daud, rencontré dans les épisodes précédents et responsable de l’assassinat de l’impératrice Jessamine (amante de Corvo et père d’Emily). Billie n’est pas une inconnue, elle s’appelait Megane Foster à une époque, où elle avait changé de bord en apportant son soutien à Emily dans sa conquête du trône.

Billie est une âme tourmentée et déchirée, ses années de combats et d’assassinats lui ont couté non seulement un bras et un œil, mais l’ont marqué au fer rouge au plus profonds de ses chairs, le rictus de la haine se voulant alors son sourire.

Soumise et sous l’influence grandissante de Daud au fil des années de services, elle est devenue obsédée et déterminée à accomplir une quête impossible, tuer l’Outsider, Daud l’ayant mentalement convaincu que l’Outsider était à l’origine de toutes les plaies du royaume.

 



Tuer l’Outsider devient une obsession chez Billie, mais à vouloir tuer un être quasiment divin, fusse-t-il impliqué dans les divers conflits politiques du royaume, ne serait-il pas combat perdu d’avance. Mais tel un Don-Quichotte de Morley, Billie entreprend de libérer son maître, prisonnier du Clan des Aveugles pour partir en croisade...

Mais avant d’en arriver là, tuer l’Outsider, Billie devra retourner dans les faubourgs crasseux et visqueux de Karnaca et essayer de percer les mystères de l’Outsider. Ce chemin vers la rédemption, au risque d’y perdre son âme, sera jonché d’embûches et d’affrontements mortels.

Dans sa quête éperdue, Billie enrichira son savoir d’anciens pouvoirs obscurs issus de la magie du sang et des os, ce sera donc des épreuves terribles et sanguinaires qui parsèment ce sentier où chaque décision aura un impact dévastateur sur la vie de la cité impériale aux risques de changer à jamais le monde environnant.

 



Quand vous aurez accumulé de nombreux charmes d’Os, les runes ayant disparues, vous deviendrez un assassin ultime, sanguinaire ou non. Car dans Dishonored la Mort de l’Outsider, les pacifistes qui ne feraient pas de mal à une mouche et préféreraient subir, pourront arpenter les rues des environs d’Albarca sans souiller les rues de sang.

Quant aux sanguinaires comme moi, tous les ennemis ne représentent que des obstacles à éliminer coute que coute en déversant des torrents de sang et de chair, car munis de ces pouvoirs maléfiques, les combats deviennent beaucoup plus jouissifs.

Dishonored la Mort de l’Outsider fait honneur à la Saga, les « combos » de martingale se veulent des chorégraphies dignes de ballets mortels et il n’y a pas de place pour la pitié. La pitié c’est comme la riposte graduée, cela se réserve aux faibles. Aussi devant de nombreux ennemis, mariez à volonté les mines tranchantes, les tirs électriques et les décapitations à la volée, car si vous baissez votre garde, vous le paierez cher.

 



Cet épisode a été renforcé en difficulté, ainsi, avant de vous confronter à une meute d’ennemis, et sachez qu’ils sont nombreux et féroces, mieux vaut faire profil bas et les anéantir un par un en les attirants ou en les piégeant. Les différents pouvoirs acquis, seront plus cataclysmiques et tel un Attila, les bains d’Albarca ne seront que des piscines de sang.

Dans votre quête, vos pas vous conduiront de nouveau dans l’Empire des Iles et au niveau graphisme, Bethesda/Arhane n’a pas mégoté. Beaux et laids à la fois, les façades des immeubles seront votre cour de récréation, car ici aussi, la verticalité a été mise à l’honneur.

Dénicher un charme d’Os qui vous confère la faculté de sauter et de grimper plus loin et plus haut, vous ouvrira d’autres sentiers d’escalade. Car ne l’oubliez pas, votre tête a été mise à prix et ce n’est pas vraiment le changement de votre tête qui vous fera passer inaperçu aux yeux des gardes.

 

 

Au contraire, dès qu’ils vous voient, les gardes viendront en force pour vous occire. Alors pas de quartier, parez les coups d’épée et ripostez par un combo rapide, le résultat sera à la hauteur de vos espérances.

Certains charmes bien que présentant des avantages, vous feront payer cher leur possession en un handicap de bonus, il vous faudra donc jongler entre le mieux et le moindre des maux. Mais quand il s’agit d’assouvir une vengeance contre l’Outsider, tous les moyens doivent être envisagés, d’autant plus que Billie a aussi un compte à régler avec ce dieu ancestral.

Il était intéressant de faire ce petit tour en arrière et de prendre part au changement de Karnaca. L’enfant des rues, abandonné par tous a été recueilli par Daud qui lui a enseigné ses talents, ses pouvoirs et bien plus encore. Aussi Billie n’a pas oublié les bienfaits de son mentor et n’hésite pas à lui prêter main forte dans le moyen de tuer l’Outsider.

 



Mais au contraire des autres « possédés », Billie ne porte pas la marque de l’Outsider, ses pouvoirs n’ont donc pas besoin de « mana » pour se recharger. C’est inné, ainsi si dans les épisodes précédents on se sentait un peu frustré par ce rechargement matériel de mana (les élixirs), vous allez en être affranchi.

Alors cela va ouvrir une nouvelle voie dans les combats, ils deviendront plus nerveux et plus sanguinaires, alors libérez la bête qui sommeille en vous, et tranchez les têtes et les corps qui vous barrent la route. Il ne sert à rien de laisser derrière soi des ennemis sans conscience (prise incapacitante, chute neutralisante ou glissade), à leur réveil, ils deviendront de nouveaux des obstacles sur votre route.

A votre manière, vous rendrez une espèce de justice, expéditive la justice me direz-vous, mais c’est votre vision et vous serez plongé directement dans le vif du sujet.

 



Les cibles hostiles, présentent toujours des faciestes patibulaires et taillées au hachoir de boucher, surtout les gardes et les combattants. Usez de vos pouvoirs illimités contres vos ennemis, Bethesda/Arkane a aussi modifié l’octroi de puissance et de compétences, fini l’arbre des compétences, cette fois-ci, vos pouvoirs deviennent acquis à l’instant même, il n’y a pas de runes ou de charmes d’os à dépenser dans des facultés spéciales.

Vous voici donc libérez de toutes contraintes, usez et abusez de vos pouvoirs et tuez à votre guise, surtout les cibles les plus puissantes dans un premiers temps puis les plus faibles ensuite, car vous aurez quand même besoin de reprendre des forces via les élixirs de vie.

Si le « cœur » a disparu et qui vous permettait de localiser les artéfacts, un pouvoir transcendantal l’a remplacé et vous permettra de marquer vos objectifs, de suivre les gardes et de localiser des lieux particuliers.

 

 

A défaut, vous avez aussi la faculté d’écouter les conversations des rats, bien que confuses, ces conciliabules de rongeurs vous donneront de précieux indices, pour tant soit peu que vous sachiez tirer le vin de l’ivraie.

En un mot, tous les pouvoirs de Billie lui sont attribués à la fin du chapitre premier, alors testez-les et essayez diverses combinaisons et entraînez-vous pour bien connaître le mécanisme de ces nouveaux pouvoirs. Car même si à mon gout, ils sont en retrait de ceux d’Emily ou de Corvo, ils s’avèrent tout aussi efficaces, mais moins pratiques.

Bien que vous soyez bardé de pouvoirs innés, n’oubliez pas de dénicher les boutiques clandestines pour y faire vos emplettes en armes et modifications, et consultez régulièrement les panneaux d’affichage de contrats à saisir, ils rapportent des deniers et vous en aurez besoin si vous souhaitez renforcer votre personnage.

 



Si un obstacle vous semble trop retord, alors envisagez un autre chemin, n’hésitez pas à faire des détours et à grimper sur les corniches en exploitant le moindre recoin où vous vous livrerez à l’exploration, la curiosité pourra être récompensée.

Gardez toujours un oeil sur d'autres chemins possibles via les ruelles, portes  en arrière, fenêtres ouvertes, balcons en surplomb, toits ou cours d'eau. Et pensez bien à lever la tête ! L'exploration verticale, le long de corniches, toits, tuyaux et autres, vous permet souvent de passer inaperçu ou de trouver une issue alternative.

Si vous savez écouter les rats, prêtez discrètement attention aux conversations des ennemis pour en apprendre plus sur le monde et les événements qui ont lieu dans la cité. Pensez aussi à lire les affiches et les notes trouvées.

 

 

La plupart du temps, les personnages auront des répliques à votre conversation, si vous attendez un peu en les écoutant (ou en parlant à nouveau avec eux.). Vous en apprendrez davantage sur le monde ainsi.

Un poil en retrait des autres grands chapitres de Dishonored, La Mort de l'Outsider n'en reste pas moins très plaisant à jouer avec ce retour dans le passé. Il vous faudra une vingtaine d'heures pour arriver au dénouement, avec son prix abordable, ce serait un crime de ne pas y succomber.

On se rassurera, La Mort de l’Outsider ne devrait pas conclure la série Dishonored, enfin je l’espère. Par ce chapitre dans l’histoire, Bethesda/Arkane ouvre une nouvelle porte et il me tarde d’en franchir d’autres.

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -




Autres articles
22/10/2019 15:00:00 - Moons of Madness : Lovecraft dans l’espace !
22/10/2019 14:30:00 - Cybersécurité : L’organisation et avoir les bons réflexes
22/10/2019 14:00:00 - TESO : Dragonhold et MàJ 24 sur PC
22/10/2019 13:30:00 - Warriors Orochi 4 Ultimate : Nouveau personnage sur console.
21/10/2019 15:00:00 - Munchkin Quacked Quest : 19.11 sur PC et consoles.
21/10/2019 14:30:00 - Zumba Burn it Up : Sur Switch en précommande.
21/10/2019 14:00:00 - Ran Lost Island : UNe bande-annonce
21/10/2019 13:30:00 - L’influence des robots sociaux sur les humains
18/10/2019 15:00:00 - Moons of Madness : Nouvelle vidéo de gameplay effrayante.
18/10/2019 14:30:00 - Moniteur Philips 346B1C avec station d’accueil USB-C :

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.



Facebook
facebook
Bitdefender



www.bitdefender.fr

Bitdefender






© 2008 info-utiles.fr - Tous droits réservés  |  hébergé par www.iloclic.com   - règles de confidentialité