Enregistrez-vous sur www.info-utiles.fr    Connexion
    
Menu principal
Navigation dans les sujets

Sécurité : G-Data Malware Report 1er semestre 2018
Posté par JPilo le 11/9/2018 13:30:00 Articles du même auteur

Le rapport sur les cybermenaces du 1er semestre 2018 montre une évolution des types de dangers.

Si avec plus de 2 millions de nouveaux types de logiciels malveillants, la tendance est à la décroissance sur les malwares classiques, les attaques web dites « sans fichiers » explosent. Autre information notable du rapport : avec 7,5 attaques bloquées par mois et par utilisateur, G DATA situe la France au 8eme rang mondial de son indice de dangerosité.

Le développement de nouveaux types de logiciels malveillants a légèrement diminué au cours du premier semestre par rapport à l'année précédente. 

Au total, G DATA Security Labs a classé 2 396 830 nouveaux échantillons comme nocifs. 

En moyenne, environ 13 000 nouveaux échantillons de logiciels malveillants ont été détectés chaque jour, soit environ 9 par minute.

Le développement des familles de logiciels malveillants actuelles et leur utilisation sont soumis à de fortes fluctuations. 

Neuf des dix menaces les plus courantes pour les utilisateurs de PC au cours de l'année écoulée ne figurent plus parmi les dix principales menaces évitées au cours du premier semestre 2018.

Les codes utilisés changent, mais la manière dont ils sont diffusés se confirment mois après mois. 

Aujourd’hui, les attaques sont lancées pour la majorité à partir de sites Web, les attaquants délaissant la diffusion par fichiers exécutables.

Indice de dangerosité stable avec 3 attaques par mois par utilisateur

Le nombre de nouveaux spécimens de programmes malveillants apporte un premier niveau d’information, mais n'indique pas l’activité réelle de ces codes : un seul code aux méthodes de diffusion innovantes ou à la technicité supérieure peut causer plus de dégâts que des milliers.

Pour définir cet indice de dangerosité, les attaques détectées chez les utilisateurs des solutions G DATA sont comptabilisées. La moyenne mondiale des attaques sur le premier semestre 2018 pour 1000 utilisateurs est de 94,29.  

Autrement dit, chaque jour dans le monde un utilisateur d’une solution G DATA sur 10 est confronté à une attaque bloquée. Cela représente en moyenne 18 attaques par utilisateur sur les 6 premiers mois de l’année 2018.

La France dans le top 10 avec 7,5 attaques par mois !

Avec 250 attaques bloquées pour 1000 utilisateurs, la France arrive en 8eme position de ce classement : chaque jour en France, un utilisateur d’une solution G DATA sur 4 est confronté à une attaque bloquée. Cela représente en moyenne 7,5 attaques bloquées par utilisateur par mois.

La grande tendance du cryptojacking

Durant le premier semestre, le Cryptojacking – minage des monnaies virtuelles à l’insu de l’internaute – se révèle être l’activité principale des cybercriminels. Sur les 6 premiers mois de l’année, les Cryptomineurs ont inondé le Web. 4 cryptomineurs sont dans le Top 10 mondial des codes nuisibles détectés par G DATA. Ils sont 5 dans le Top 10 français !

Cachés sur de nombreux sites Internet Web, ces cryptomineurs téléchargent des scripts sur l'ordinateur de l'utilisateur et minent des cryptomonnaies à l’insu de l’utilisateur. Face à la difficulté technique de miner des bitcoins (trop de ressources de calcul nécessaires), c’est le minage de Monero qui est maintenant privilégié.

Le Webassembly, aussi pour les malwares

Le standard bytecode Webassembly est généralement utilisé comme langage par les cryptomineurs pour s’intégrer dans les navigateurs Internet. Webassembly est un supplément à Javascript supporté par tous les navigateurs. 

Avec Webassembly, les développeurs web peuvent réaliser une exécution de code plus rapide dans le navigateur : une technologie idéale pour les cryptomineurs… Ce qui est nouveau, c'est que Webassembly n'est plus seulement utilisé dans les cryptomineurs. Il est aussi utilisé par les codes malveillants.

PUP ou Malware ?

Classer la dangerosité des codes a toujours été une tâche difficile. À partir de quel niveau d’ingérence, un logiciel publicitaire devient-il nuisible ? Cette question se pose également avec les cryptomineurs : il n'est pas toujours clair si les utilisateurs ont accepté ou non l’installation du mineur dans leur navigateur. 

Ce critère de dangerosité est représenté dans deux catégories de classement : Malware et PUP (programme potentiellement indésirable). Les chiffres globaux du 1er semestre montrent cette ambivalence : 3 cryptomineurs sont parmi le top 10 des malwares et 4 sont dans le top 10 des PUP.

Faits marquants du premier semestre

Forte croissance des attaques à l’escroquerie au support technique en juillet

Au mois de juillet, une série de scripts trojan spécialisés dans l’affichage de fausses alertes dans les navigateurs est arrivée à la cinquième position des dangers détectés. 

Sous prétexte d’infection, des fenêtres invitent l’utilisateur à contacter un support technique. À l’autre bout du fil, un arnaqueur attend sa victime…

Fortnite au coeur de toutes les attentions

L’arrivée poussive de Fortnite sur Android fut une aubaine pour les cybercriminels. Surfant sur cet engouement, de nombreuses fausses APK du jeu ont vu le jour. Vol d’identifiants et abonnement SMS coûteux étaient au programme pour les plus impatients.

Piqué au vif pour ne pas avoir été choisi comme store officiel pour l’application, Google n’a pas manqué de pointer publiquement la faille de sécurité (corrigée depuis) présente dans l’application officielle disponible chez l’éditeur EPIC. 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -




Autres articles
24/4/2019 15:00:00 - Transport Fever 2 : Fin 2019 sur PC.
24/4/2019 14:30:00 - Razer Blade pro 17 : le portable taillé pour dominer.
24/4/2019 14:00:00 - Torchlight Frontiers : le Ferrailleur.
24/4/2019 13:30:00 - SteelSeries Arctis 9X : Le casque pour la Xbox One
24/4/2019 13:00:00 - Quelle empreinte carbone pour mes mails.
23/4/2019 15:00:00 - Trine : Ultimate Collection, info et nouveau trailer !
23/4/2019 14:30:00 - The Fisherman – Fishing Planet : Edition Premium sur consoles
23/4/2019 14:00:00 - La quête d’identité de XIII revient le 13 Novembre 2019
23/4/2019 13:30:00 - Inside Xbox Avril 2019 : Des annonces ...
23/4/2019 13:00:00 - La transformation numérique n'est rien sans le Cloud

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.



Facebook
facebook
Bitdefender



www.bitdefender.fr

Bitdefender






© 2008 info-utiles.fr - Tous droits réservés  |  hébergé par www.iloclic.com   - règles de confidentialité