Enregistrez-vous sur www.info-utiles.fr    Connexion
    
Menu principal
Navigation dans les sujets
Arlo

Hardware : Clavier informatique : Faciliter l’écriture du français
Posté par JPilo le 4/4/2019 13:30:00 Articles du même auteur

Gagner en ergonomie et permettre d’écrire plus facilement le français, les langues régionales et européennes : voilà le double objectif assigné à une norme d’application volontaire sur le clavier français, publiée par AFNOR.





Savez-vous qu’écrire les majuscules sans accents est incorrect et peut créer des confusions ? Voilà un exemple de biais généré par les failles du modèle de clavier « azerty », qui tire son nom des six premières touches alphabétiques du clavier.

Certains caractères très répandus dans la langue française sont bien absents des claviers : c’est le cas par exemple des ligatures « e dans l’a » pour « et cætera », du « e dans l’o » de « œuf ». D’autres sont difficilement accessible ou absents, selon les systèmes d’exploitation. C’est le cas par exemple pour le [é] et le [ç] majuscules.

Accents et point médian

Les claviers « azerty » actuels limitent aussi la saisie des langues régionales. Or, en occitan, il doit être possible d’ajouter des accents graves et aigus à toutes les voyelles, chose difficile aujourd’hui avec un clavier de base ; en catalan, le point médian doit être accessible ; le breton et le corse requièrent l’usage du n tilde…

Dans un contexte d’ouverture européenne, il devenait donc urgent de faciliter l’écriture des langues en alphabet latin : l’eszett en allemand, le tilde en castillan ou portugais, les points d’interrogations ou d’exclamation inversés, le O barré pour le danois et le norvégien…

Ces constats, partagés en 2015 par la délégation générale à la langue française et aux langues de France[1] (ministère de la Culture), ont motivé le lancement d’un projet confié à AFNOR : réunir les parties prenantes à même de définir des dispositions optimales pour écrire plus facilement avec un clavier.

Difficulté dans la difficulté : en l’absence de modèle « azerty » de référence, les modèles varient d’un fabricant de clavier à l’autre, d’un système d’exploitation informatique à l’autre. Les symboles @ et €, par exemple, ne sont pas toujours disponibles au même endroit.

Augmenter les capacités d’écriture

Après plus de trois ans de travail et une enquête publique qui a recueilli des milliers de commentaires consolidés dans le document final, AFNOR publie aujourd’hui le résultat de ce projet collectif : une norme, d’application volontaire, qui répond à l’ensemble des problématiques identifiées en livrant un cahier des charges aux éditeurs de systèmes d’exploitation et aux fabricants de clavier pour ajuster, sans révolutionner, les claviers français.

Référencée « NF Z71?300 », la norme volontaire propose des dispositions de caractères et les règles de gravure permettant de matérialiser les caractères et symboles.

Un « azerty » optimisé

 



La norme NF Z71?300 propose deux modèles de claviers, offrant chacun les mêmes possibilités d’écriture, mais orientés vers des publics et des usages différents. Le premier est un modèle d’« azerty » optimisé.

Les 26 lettres de l’alphabet et les chiffres ne changent pas de place, contrairement à certains autres signes tels que certaines voyelles accentuées, l’arobase, la ponctuation, le dièse (hashtag), les symboles monétaires, les accolades…. Les utilisateurs intéressés pourront donc facilement intégrer ces évolutions.

Modèle de clavier « azerty » optimisé

NB : l’illustration ne montre que les caractères visibles sur le clavier ; d’autres caractères sont disponibles avec des combinaisons de touches.

Le deuxième modèle proposé, dit « bépo », est quant à lui déjà couramment utilisé au sein d‘une communauté d’adeptes. Le projet a été l’occasion d’augmenter les possibilités offertes via les touches mortes, et n’ont pas d’impact sur les gravures de touches.

Ce modèle est aujourd’hui reconnu comme proposant la disposition la plus ergonomique et efficace possible pour la saisie du français et d’autres langues à alphabet latin, mais aussi pour la programmation.

Modèle de clavier « bépo » optimisé

NB : l’illustration ne montre que les caractères visibles sur le clavier ; d’autres caractères sont disponibles avec des combinaisons de touches

Un nouveau marché pour les fabricants

La norme NF Z71?300 est à présent à disposition des fabricants de claviers qui souhaiteraient proposer des nouveaux modèles sur le marché. Libre à eux de s’y conformer, sachant que leurs clients des entreprises et administrations pourraient en faire un prérequis dans leurs appels d’offres visant à renouveler leur matériel bureautique.

Plus d'info.

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -




Autres articles
27/1/2023 15:00:00 - World War Z : Aftermath : Le mode Horde XXL
27/1/2023 14:00:00 - Football Manager 2023 Console : 1er février, PlayStation 5
27/1/2023 13:00:00 - AOC série P3 : Webcam à reconnaissance faciale, station USB-C
25/1/2023 15:00:00 - Transition agroécologique et grandes cultures !
25/1/2023 14:00:00 - Les assurances cyber sont-elles toujours viables en 2023
25/1/2023 13:00:00 - Le Cloud Computing : quels sont ses risques ?
23/1/2023 15:00:00 - Transport Fever 2 : Deluxe Edition, 9 mars sur PC, Mac et Linux/Steam OS
23/1/2023 14:00:00 - Monster Hunter Rise : Xbox et PlayStation.
23/1/2023 13:00:00 - Philips Evnia 27M2C5500W : les règles du jeu
20/1/2023 15:00:00 - Company of Heroes 3 : Britanniques et alliés du Commonwealth, vidéo !

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.



Facebook
facebook
Bitdefender



Bitdefender

Pocketalk
Arlo





© 2008 info-utiles.fr - Tous droits réservés  |  hébergé par www.iloclic.com   - règles de confidentialité