Enregistrez-vous sur www.info-utiles.fr    Connexion
    
Menu principal
Navigation dans les sujets
Arlo

Sécurité : CNRS, nouvelle technologie pour sécuriser les systèmes et circuits intégrés
Posté par JPilo le 3/4/2009 15:00:00 Articles du même auteur

Le LIRMM, laboratoire d’informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier (CNRS/Université Montpellier 2) vient de mettre au point une nouvelle technologie capable de réduire lors de transactions électroniques jusqu'à 95 % les fuites d'informations des circuits intégrés par rapport à des circuits logiques classiques.



Celle-ci fait actuellement l'objet d’une collaboration entre le LIRMM et la société PSI Electronics, société spécialisée dans la conception de circuits et systèmes intégrés, dans la perspective d’un transfert de technologie.

 

 

Les attaques matérielles s’étant généralisées, la cryptologie est désormais devenue incontournable dans la conception des systèmes numériques qui supplantent le papier comme supports de l'information. Ces attaques touchent les composants matériels où vont s’exécuter les logiciels (puces, microprocesseurs...).

Elles sont reconnues comme les plus dangereuses car elles permettent d'obtenir à moindre frais et avec un faible niveau de compétences les clefs des algorithmes de chiffrement, comme ceux qu'utilisent nos cartes à puce.

La nouvelle logique «STTL» (Secure Triple Track Logic) développée par le LIRMM est très efficace contre les attaques et piratages matériels des circuits intégrés présents dans les cartes à puces, cartes sim, processeurs... nécessitant à la fois authentification et confidentialité des informations.

 

Elle permet de réduire jusqu'à 95 % les fuites d'informations des circuits intégrés par rapport à des circuits logiques classiques. Ceci grâce à ses particularités : elle possède un temps de calcul constant et maintient régulière la consommation électrique du circuit, deux failles récurrentes lors d’attaques matérielles et jusque là non maîtrisées.

Le LIRMM et PSI Electronics travaillent en partenariat pour transférer vers l'industrie cette nouvelle technologie issue du laboratoire de recherche. Elle sera utilisée dans la conception de circuits et systèmes intégrés.

La société PSI, basée dans la région d’Aix-en-Provence a déjà développé une première bibliothèque de composants (4) qui devrait permettre une rapide validation à l'échelle industrielle, complétant ainsi sa compétence particulière en conception de circuits intégrés sécurisés.

Ces travaux, développés initialement au LIRMM, se poursuivent depuis deux ans dans le cadre du projet CALISSON ("CAractérisation, modéLIsation et Spécifications Sécuritaires de circuits prOtotypes iNtégrés"), financé par le ministère de l'Industrie et labellisé par le Pôle de Compétitivité mondial SCS (6), en juin 2006.

Outre la société PSI, CALISSON a également pour partenaires industriels STMicroélectronics, Gemalto (fabricant de cartes bancaires), Atmel (fabricant de composants de circuits intégrés), mais aussi académiques comme Paris’Tech, l’école des Mines de Saint Etienne (ENSMSE) et le CEA.

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -




Autres articles
6/2/2023 15:00:00 - Company of Heroes 3 : L'Afrikakorps débarque.
6/2/2023 14:00:00 - R-Type Final 3 Evolved : Nouvelles fonctionnalités, PS5
6/2/2023 13:00:00 - 2023 : Pour un numérique plus respectueux de l'environnement
3/2/2023 15:00:00 - The Lords of the Fallen : PC, RPG épique inédit
3/2/2023 14:00:00 - Cybercriminalité : Faut-il payer?
3/2/2023 13:00:00 - Life is Strange 2 : sur Nintendo
1/2/2023 15:00:00 - Like a Dragon: Ishin : Trailer et info
1/2/2023 14:00:00 - Cybersécurité : Enquête exclusive au sein des entreprises françaises
1/2/2023 13:00:00 - OnlyOffice : La version 7.3
30/1/2023 15:00:00 - ArcheAge: Unchained : Nouveau serveur

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.



Facebook
facebook
Bitdefender



Bitdefender

Pocketalk
Arlo





© 2008 info-utiles.fr - Tous droits réservés  |  hébergé par www.iloclic.com   - règles de confidentialité