Enregistrez-vous sur www.info-utiles.fr    Connexion
    
Menu principal
Navigation dans les sujets
Arlo

Internet : Trend Micro, Mais que font les ados sur Internet ?
Posté par JulieM le 9/4/2009 0:00:00 Articles du mĂŞme auteur

C’est la question à laquelle Trend Micro a tenté de répondre à la veille des vacances de Pâques au travers d’une étude menée par l’institut Tickbox.net



Trend Micro, éditeur de solutions de sécurité sur Internet, livre les résultats d’une enquête menée en France auprès de 1000 parents et adolescents, sur leur rapport à Internet, leurs pratiques et usages de ce média : les résultats sont surprenants !

Les principaux enseignements de l’étude :

  • La chambre, premier lieu où les ados surfent.
  • Le « Chat », principale activité des 12 - 18 ans sur Internet.
  • 1 adolescente sur 3 a déjà fait de mauvaises rencontres sur Internet
  • Plus d’un tiers des adolescents prêt à pirater pour gagner de l’argent

Où se cachent les enfants pour surfer ?

Selon les parents interrogés, pour 1 enfant sur 3, la chambre est le premier lieu de surf sur Internet devant le salon (25,5%) et le bureau (21,8%). La tendance serait même à l’isolement de l’enfant dans sa chambre puisque, chez les jeunes parents (entre 25 et 34 ans), c’est près d’un enfant sur deux (44,4%) qui accède à Internet dans sa chambre.

 

 

Il est donc difficile, voire impossible, pour les parents de connaitre de manière précise l’utilisation que leurs enfants font d’Internet, mais surtout les messages et sollicitations auxquels ils sont exposés.

Si la surveillance n’est visiblement pas la priorité des parents, la majorité d’entre eux (53,9%) a déjà adopté un logiciel de contrôle parental. Pourtant, 54% estiment que ce type de logiciel n’est pas suffisant pour assurer une sécurité optimale face aux différents usages qu’ont leurs enfants d’Internet…

A part « chatter », que font les ados sur Internet ?

Comme on pouvait s’y attendre, le « chat » est, de loin, l’activité favorite des adolescents sur Internet (45%), bien devant les recherches scolaires (18,4%), la consultation de réseaux sociaux (de type Myspace, Facebook (15,2%)) ou encore l’échange d’emails (12,9%). Un phénomène qui concerne particulièrement les filles (47% pour 41,3% des garçons).

Si le « chat » reste, quel que soit l’âge de l’enfant, le premier usage qu’il a d’Internet, les autres activités varient significativement : ainsi les recherches scolaires chutent de 61% entre 12 et 18 ans, passant de 31,9% à 12,3%.

Inversement avec la consultation de sites de réseaux sociaux qui explose littéralement à mesure que l’enfant grandit, passant de 4,3% pour les 12 - 13 ans à 19,8% pour les 16 -18 ans, soit une croissance de 360% entre 12 et 18 ans !

Ce succès incontestable des réseaux sociaux (qui intègrent notamment la messagerie instantanée) auprès des adolescents représente-t’il pour autant une menace ? Un vecteur de mauvaises rencontres ?

Les réseaux sociaux générateurs de mauvaises rencontres ?

D’après l’enquête, seulement 16% des adolescents ont déjà rencontré tous les « contacts » de leur réseau, alors que 31,1% en connaissent moins de la moitié, voir aucun pour 10%.

En revanche, les filles, qui sont 90% à utiliser les outils sociaux (pour 78% de garçons), sont 62% à connaître plus de la moitié de leurs « contacts ».

Chez les parents, qui sont 40% à être bien conscients de l’utilisation régulière de cet outil, seulement 32% estiment connaitre les « contacts » de leurs enfants, proportion qui baisse à mesure que les parents vieillissent. En effet, la majorité des + de 55 ans (57%) n’en connaissent que quelques uns, voir aucun pour 14%.

Il est donc compliqué pour les parents d’assurer la protection de leurs enfants sur ce type d’applications, qui seraient pourtant génératrices de mauvaises rencontres. Car si 1 enfant sur 5 déclare avoir déjà fait une mauvaise rencontre, ce sont les filles qui sont particulièrement touchées (27%) par ce genre de problème.

Pour autant, les adolescents ne sont pas non plus totalement innocents, connaissant les failles d’Internet, ils savent également les exploiter.

Une nouvelle génération de hacker est-elle en marche ?

Si les parents doivent être vigilants pour protéger leurs enfants des messages ou sollicitations dangereuses, ils devraient également se méfier de leurs progénitures.

En effet, près d’1/3 d’entre eux déclarent avoir déjà lu les emails de membres de leur famille ou amis, et la tendance s’accentue chez les 16 - 18 ans, très à l’aise avec les nouvelles technologies et Internet :

  • 30,4% se présentent en ligne sous une fausse identité
  • 23,5% lisent les emails de membres de leur famille à leur insu
  • 15,4% lisent les emails de leurs amis à leur insu

Ajoutons à cela l’appât du gain… Et quand on leur pose la question :

« Si l'on vous disait que vous pourriez gagner beaucoup d'argent en piratant des ordinateurs / en espionnant des personnes en ligne, le feriez-vous ? » près d’1/3 des jeunes sont tentés par l’aventure du piratage en ligne, si celui-ci leur permet de gagner de l’argent. Une proportion encore plus importante chez les 16 – 18 ans, qui sont 40,6% à être prêts à pirater pour gagner leur argent de poche !

« Ces résultats rappellent aux parents qu’ils doivent être plus au fait et conscients des risques que prennent leurs enfants quand ils se connectent sur Internet– surtout à l’approche des vacances de Pâques », remarque Frédéric Guy, expert chez Trend Micro.

« En effet, nous avons déjà constaté que ce type de comportement était en forte évolution pendant les périodes de vacances scolaires. Les parents ont constamment besoin de rappeler que l’Internet c’est la vraie vie, que ce qui s’y passe peut avoir des répercussions sur le quotidien. Ils doivent donc s’assurer qu’ils montrent le bon exemple, qu’ils établissent des règles au sein de la famille de façon claire et appropriée, et qu’ils supervisent les activités en ligne de leurs enfants sans être trop intrusifs dans leur vie. Enfin il est important de rappeler que ce qu’ils écrivent ou publient sur Internet sont des informations souvent à caractère personnel et qu’un jour ou l’autre, ces informations pourraient leur faire du tort… »

A propos de l’étude

L’étude a été conduite entre le 12 mars et le 19 mars 2009 auprès d’un échantillon représentatif de 505 parents âgés de 16 à +55 ans et de 505 enfants âgés de 12 à 18. Les interviews ont été menées sur internet.

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -




Autres articles
2/12/2022 15:00:00 - Two Point Campus: Académie Spatiale, 6 décembre !
2/12/2022 14:00:00 - ONLYOFFICE Docs : en tant que service en Cloud
2/12/2022 13:00:00 - Cybersécurité : les tendances qui marqueront 2023.
30/11/2022 15:00:00 - CrossFire Legion : Jouable gratuitement du 8 au 11 décembre.
30/11/2022 14:00:00 - Crisis Core Final Fantasy VII Reunion : Trailer
30/11/2022 13:00:00 - Concilier Open Source et édition de logiciel : le modèle gagnant
28/11/2022 15:00:00 - Dysterra “Survival Challenge” : Info et vidéo
28/11/2022 14:00:00 - Cyber Threat Intelligence : l’outil essentiel des stratégies cyber
28/11/2022 13:00:00 - Black Friday / Cyber Monday : Comment réduire les risques cyber
28/11/2022 12:00:00 - De « Lawyers à la dérive » à Nicholas Beaulieu : ITW

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.



Facebook
facebook
Bitdefender



Bitdefender

Pocketalk
Arlo





© 2008 info-utiles.fr - Tous droits rĂ©servĂ©s  |  hĂ©bergĂ© par www.iloclic.com   - règles de confidentialitĂ©