Enregistrez-vous sur www.info-utiles.fr    Connexion
    
Menu principal
Navigation dans les sujets
Arlo

Internet : Le legacy: Une porte d'entrée royale pour les ransomwares ?
Posté par JulieM le 7/9/2022 13:00:00 Articles du même auteur



Cohesity dévoile les résultats d’une nouvelle enquête de cybersécurité qui révèle que près d’une entreprise sur deux s'appuie sur une infrastructure de données obsolète, datant dans certains cas des années 1990, soit bien avant l’émergence du multicloud et des cyberattaques sophistiquées telles que les ransomwares.

Le vieillissement des infrastructures et la dépendance à l'égard des technologies historiques (legacy) semblent donc être de sérieuses faiblesses dans les stratégies de cybersécurité des entreprises.

Voici les principales conclusions de cette étude :

• 46 % des entreprises dépendraient d'une infrastructure obsolète pour gérer et protéger leurs données. Près de 100 répondants ont même révélé que leur entreprise s'appuie sur une infrastructure datant des années 1990 ;

• Près de 60 % des entreprises expriment un certain niveau d'inquiétude quant à leur capacité à se mobiliser efficacement pour répondre à une cyberattaque ;

• Malgré le vieillissement des équipements et des infrastructures, de nombreuses entreprises semblent donc se reposer sur les technologies existantes (le legacy), alors même que la gestion et la sécurisation des environnements de données sont devenues plus complexes, 41 % stockent les données sur site, 43 % s'appuient sur le stockage dans le cloud public, 53 % utilisent un cloud privé et 44 % ont adopté un modèle hybride ;

• Pour 41 % des entreprises, le principal obstacle à la remise en service de leurs activités après une cyberattaque par ransomware réussie est le manque d’intégration entre les systèmes informatiques et de sécurité

Ce qui empêche les équipes informatiques et SecOps de dormir la nuit

• L'intégration entre les systèmes informatiques et de sécurité (41 %)
• Le manque de coordination entre l'informatique et la sécurité (38 %)
• L'absence d'un système automatisé de reprise après sinistre (34 %)
• Des systèmes de sauvegarde et de restauration obsolètes (32 %)
• L’absence d'une copie récente, propre et immuable des données (32 %)
• L'absence d'alertes dans les temps (31 %)

Concernant le manque de coordination entre l'informatique et la sécurité, ce chiffre coïncide avec d'autres résultats indiquant qu'un fossé existe souvent entre l'informatique et les SecOps, compromettant la posture de sécurité des organisations. 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -




Autres articles
2/12/2022 15:00:00 - Two Point Campus: Académie Spatiale, 6 décembre !
2/12/2022 14:00:00 - ONLYOFFICE Docs : en tant que service en Cloud
2/12/2022 13:00:00 - Cybersécurité : les tendances qui marqueront 2023.
30/11/2022 15:00:00 - CrossFire Legion : Jouable gratuitement du 8 au 11 décembre.
30/11/2022 14:00:00 - Crisis Core Final Fantasy VII Reunion : Trailer
30/11/2022 13:00:00 - Concilier Open Source et édition de logiciel : le modèle gagnant
28/11/2022 15:00:00 - Dysterra “Survival Challenge” : Info et vidéo
28/11/2022 14:00:00 - Cyber Threat Intelligence : l’outil essentiel des stratégies cyber
28/11/2022 13:00:00 - Black Friday / Cyber Monday : Comment réduire les risques cyber
28/11/2022 12:00:00 - De « Lawyers à la dérive » à Nicholas Beaulieu : ITW

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.



Facebook
facebook
Bitdefender



Bitdefender

Pocketalk
Arlo





© 2008 info-utiles.fr - Tous droits réservés  |  hébergé par www.iloclic.com   - règles de confidentialité