Enregistrez-vous sur www.info-utiles.fr    Connexion
    
Menu principal
Navigation dans les sujets
Arlo

Info : Twitter, la cible des scarewares : une escroquerie qui vise ses utilisateurs.
Posté par JPilo le 29/6/2009 0:00:00 Articles du mĂŞme auteur

Les sujets les plus prisés (trend topics) de Twitter redirigent les utilisateurs vers des sites infectés. Il faut éviter de cliquer sur tous les contenus comprenant « TwitterBest.mp » ou « Zasaden.mp » ESET recommande d’effectuer une analyse de son système et un redémarrage pour détecter les nouvelles menaces.



A cet effet, ESET propose aux utilisateurs une version en ligne gratuite de son antivirus NOD32.

Twitter, l’un des réseaux sociaux le plus fréquenté, doit faire face aujourd’hui aux attaques de Rogues et d’ingénierie sociale. Des pirates postent en masse depuis des comptes utilisateurs Twitter afin d’élever leurs messages aux niveaux des sujets les plus prisés, classés par nombre de recherches.

 

 

Ces messages contiennent généralement des mots-clefs tels que "Twitterbest" et "Zasaden" (afin d’accroître le référencement Twitter), et des urls contenant généralement des phrases «attractives» telles que des références à du contenu pornographique et qui redirigent vers des scarewares.

En cliquant sur un lien, affilié à un mot clef (TwitterBest.mp ou Zasaden.mp), l’utilisateur est redirigé vers de faux sites Internet contenant du code malicieux.

ESET recommande à ses utilisateurs de ne pas cliquer sur ces liens qui proposent généralement une mise à jour d’un utilitaire, tel qu’un lecteur flash. Si l’utilisateur accepte le téléchargement, le programme malicieux est installé sur l’ordinateur et l’utilisateur reçoit une alerte indiquant que son ordinateur est infecté par un virus.

Cette alerte est suivie d’une offre proposant de télécharger un faux anti-virus (scareware) nommé «Fast Anti-Virus 2009».

«Les scarewares - de faux anti-virus, et autres formes d’applications malicieuses présentent un danger, considérant qu’ils peuvent extorquer une somme d’argent conséquente à un utilisateur mal informé ou novice. De plus, cette forme de malware a tendance à employer des boites de dialogues intempestives, nuisant à la productivité». Déclare Juraj Malcho, Directeur du VirusLab ESET.

Depuis plus d’un an, les experts d’ESET ont régulièrement anticipé la croissance des scarewares. ESET recommande à ses clients ayant rencontré ce type d’infection d’effectuer immédiatement une analyse complète de leur système, et de redémarrer leur ordinateur.

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -




Autres articles
12/2/2024 15:00:00 - Unter a Rock : Survie en Open-World.
12/2/2024 14:00:00 - Les attaques DDoS contre la Pologne montent en flèche
12/2/2024 13:00:00 - La vulnérabilité, facteur de risque pour la Saint-Valentin
9/2/2024 15:00:00 - Ghostrunner 2 ! MĂ J du nouvel an chinois.
9/2/2024 13:00:00 - Les entreprises paient des millions en rançons,
8/2/2024 15:00:00 - NĂ©on Blood : JRPG Graphic adventure.
7/2/2024 15:00:00 - The Bustling World, un RPG en monde ouvert
7/2/2024 14:00:00 - L’ERP, réussir sa transformation digitale en 2024
7/2/2024 13:00:00 - La visibilité en temps réel pour lutter contre les attaques DDoS
5/2/2024 15:00:00 - Halo Infinite : La nouvelle opération Spirit of Fire

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.



Facebook
facebook
Bitdefender



Bitdefender

Pocketalk
Arlo





© 2008 info-utiles.fr - Tous droits rĂ©servĂ©s  |  hĂ©bergĂ© par www.iloclic.com   - règles de confidentialitĂ©