Safari de Apple sur mon Windows

Date 21/3/2008 15:23:52 | Sujet : Navigateur

Même si Internet Explorer domine le marché des navigateurs, Firefox entend aussi se tailler une tranche du marché, tout comme Safari le navigateur de la Pomme qui vient squatter Windows pour sa nouvelle version, mais là où le bas blesse, c'est dans la méthode qu'à choisi Apple pour s'immiscer insidieusement, que cela fait désordre.


Tordons le cou à une légende urbaine, Internet Explorer le navigateur gratuit de Microsoft n'est pas réservé aux seuls possesseurs de Windows, le navigateur Redmondien a aussi sa version dédiée aux Mac, mais Apple veut que ce soit son navigateur qui trône sur Windows et Mac, quitte à marcher sur quelques pieds et à froisser la susceptibilité des autres.

A son début, Safari a mordu la poussière, une version buggée et des fonctionnalités absentes en ont fait le flop de l'année 2007, les internautes ont choisi alors Internet Explorer et Firefox pour surfer sur la toile, ce qui ne plait pas au beau gosse de Apple, Steve Jobs.

Steve Jobs imagine un stratagème digne de Lagardère, comme ce ne sont pas les internautes qui vont aller à Safari et bien ce sera Safari qui ira vers les internautes et ce via les MàJ du Apple-Update pour les applications iTunes et Quick-Time que certains possèdent.

Nos confrères de Cnet ont joué les kamikazes en installant Safari et après une journée de test, c'est plutôt mi-figue, mi-raisin.

La gestion des signets est peu intuitive, et les possibilités de réglages sont limitées. Autre reproche, la mémoire vive. Sur notre PC de test, Safari a besoin de 40 Mo de mémoire vive de plus qu'Internet Explorer pour afficher trois onglets

Son look grisâtre est clairement dépassé, en revanche, l'affichage des pages file un sacré coup de vieux à Firefox et Internet Explorer, avec des polices lissées et des boutons arrondis.

Au final, Safari n'est pas désagréable à utiliser, mais il lui manque un système d'extensions comme sur Firefox. Sa fenêtre est si minimaliste qu'on a envie de l'enrichir de fonctions. Ne serait-ce qu'une barre Google, ce serait déjà un bon point pour attirer de nouveaux utilisateurs. 

Comme il est facile de faire la distinction entre le bien et le mal, le plus difficile reste de faire le choix entre deux maux, alors fort d'un vieil adage, autant ne pas changer une équipe qui gagne, Internet Explorer et Firefox peuvent dormir sur leurs deux oreilles.





Cet article provient de info utiles
https://www.info-utiles.fr

L'adresse de cet article est :
https://www.info-utiles.fr/modules/news/article.php?storyid=136