Enregistrez-vous sur www.info-utiles.fr    Connexion
    
Menu principal
Navigation dans les sujets

Mobilité : Le SMS qui sauve la vie
Posté par JulieM le 15/2/2016 14:30:00 Articles du même auteur

Les pelotons de gendarmerie de haute montagne (PGHM) sont implantés dans la plupart des départements des massifs alpins et pyrénéens ainsi qu'en Corse et sur l'île de la Réunion. On dénombre aujourd’hui 15 pelotons de gendarmerie de haute montagne. Ils ont une compétence territoriale étendue au département et, en tant que de besoin, aux massifs sur lesquels ils ont vocation à intervenir.

 



Les gendarmes de haute montagne viennent au secours des personnes accidentées ou perdues dans les zones montagneuses. Ils sont spécialement destinés aux missions de secours, aux enquêtes judiciaires concomitantes et à l'exercice de la police administrative.

Pour mener à bien leurs interventions, ils doivent impérativement être en mesure de localiser les personnes à tout moment de la journée. Afin de répondre à ce besoin et d’optimiser les procédures de sauvetage, le PGHM a développé GendLoc, solution de géolocalisation. Ce procédé a été utilisé à plus de 3000 reprises depuis début 2012 et a contribué à sauver plusieurs vies.

Comment ça marche ?

Lorsqu’une personne en difficulté contacte les secours, son numéro apparaît sur les écrans des secouristes. Le dispositif permet l’envoi d’un SMS avec un lien HTML intégré. Il suffit alors de cliquer dessus et d’accepter ce partage de positions. En l’espace de quelques secondes, les secouristes peuvent déterminer la position exacte de la personne à secourir. Sur les écrans cartographiques des postes de secours, les gendarmes ou CRS de montagne visualisent la position exacte de la personne en difficulté.

Dès que la position est suffisamment précise, le service de secours émetteur reçoit par courriel les coordonnées et visualise sur son système cartographique la localisation du requérant. Avec l’option « tracking », le requérant visualise sa position sur un fond de carte et l’unité de secours reçoit sa position à intervalles réguliers. Les secours peuvent ainsi procéder soit à l’envoi d’une équipe de sauvetage, soit au guidage de la personne en difficulté (si elle est perdue) vers le bon sentier.

Ce procédé permet de gagner de précieuses minutes, et même parfois jusqu’à plusieurs heures qui ne sont plus passées à rechercher la position d’une personne. Dans certains cas extrêmes, ce gain de temps peut être décisif pour la survie de la personne.

 

Le procédé est particulièrement léger et fonctionne dans des conditions dégradées de réseau. GendLoc est particulièrement intéressant en forêt, de nuit ou par mauvais temps, lorsque la victime n’est pas visible du ciel et a des difficultés à se localiser. Enfin, le PGHM dispose alors d’une technologie d’imagerie permettant de visualiser les lieux et ainsi adapter les secours en conséquence.

« Localiser des personnes qui appellent au secours, c’est essentiel pour une bonne gestion de la prise en charge. Et cela permet surtout de réduire les temps d’attente, mais aussi une gestion optimisée pour réduire les survols inutiles et coûteux des hélicoptères en montagne et aller droit au but », confirme Olivier Favre, Adjudant, Secouriste chargé R&D pour le PGHM

Une collaboration technologique

Pour soutenir le développement de cette initiative, le PGHM s’est tourné vers CALLR et plus particulièrement son API JSON. Cette API permet l’envoi de SMS et ne nécessite que très peu de prérequis pour fonctionner – notamment en matière de capacité et de code. L’API permet également d’émettre et/ou de recevoir des appels téléphoniques.

L’API remonte instantanément les accusés de réception des SMS fournis par les opérateurs (confirmation de réception du SMS par le téléphone, ou téléphone éteint, etc.).
En tant qu’opérateur de télécommunications, CALLR prend en charge l’exécution des requêtes transmises par GendLoc avec une priorité maximale.

« Intervenant pour de nombreux clients à haute criticité, nous cherchons en permanence à optimiser les taux de productibilité grâce à de multiples interconnexions. Nous échangeons régulièrement avec la Gendarmerie Nationale afin de répondre au mieux à leurs besoins (excitation des téléphones par voix ou SMS, DLR) »
Taoufik Zagdoud, Président et Co-fondateur de CALLR

Et après ?

GendLoc a d’abord été utilisé au sein du PGHM de l'Isère. Néanmoins, depuis son développement en 2012, il s’exporte et a été diffusé à tous les PGHM et PGM, à certains Corg ainsi qu’à des partenaires (CRS Montagne, unités de secours en mer, etc.), soit plus de 150 utilisateurs. La dernière étape a été, en septembre dernier, la diffusion du procédé en open source.

Toutes les unités intéressées, ainsi que les partenaires universitaires et autres chercheurs, peuvent désormais s’approprier le code source et l’améliorer en faisant profiter les autres utilisateurs. Les SDIS (pompiers) et les SAMU s'approprient massivement la technologie depuis quelques semaines. Le procédé est également proposé aux gestionnaires d'événements outdoor et associations de secourisme.

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -




Autres articles
21/11/2019 15:00:00 - Football manager : Disposnible sur PC.
21/11/2019 14:30:00 - Black Friday : Oui, mais avec sécurité, vidéo d'information.
21/11/2019 14:00:00 - Astérix & Obélix XXL3 : Le Menhir de Cristal, 21 novembre !
21/11/2019 13:30:00 - Planet Coaster : Parc d'attraction, sur console à l'été 2020
19/11/2019 15:00:00 - Street Fighter V : Champion Edition, PC, PS4, 2020.
19/11/2019 14:30:00 - Philips 439P9H : Moniteur SuperWide, 43 pouces de bonheur
19/11/2019 14:00:00 - Jurassic World Evolution : Retournez à Jurassic Park
19/11/2019 13:30:00 - CPL devolo Magic 2 LAN triple : 3 ports Ethernet Gigabit.
18/11/2019 15:00:00 - Les Sims 4 : À la fac, disponible.
18/11/2019 14:30:00 - Rust : PS 4 et Xbox One en 2020

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.



Facebook
facebook
Bitdefender



www.bitdefender.fr

Bitdefender






© 2008 info-utiles.fr - Tous droits réservés  |  hébergé par www.iloclic.com   - règles de confidentialité