Enregistrez-vous sur www.info-utiles.fr    Connexion
    
Menu principal
Navigation dans les sujets

Jeux Vidéo : The Fall : Test PC
Posté par JerryG le 28/5/2018 14:00:00 Articles du même auteur

Vous avez remarqué que depuis un petit moment, on nous sert des jeux vidéo d’un Age « Vintage » en 2D et du scrolling par excellence, avec The Fall, j’ai l’impression d’être revenu sur mon Amiga, alors que j’ai une machine de « Ouf ».

De prime abord, The Fall n’est pas le genre que j’affectionne, et pour cause, je me consacre aux RPG, à la Gestion de Civilisation, le tout saupoudré d’un peu de FPS, de STR, d’aventure et de survie.

 



Par contre, bien qu’étant un fan des graphismes (The Witcher), je suis prêt à faire de concessions sur un jeu aux calligraphies appauvris, pour tant soit peu que le Gameplay soit à la hauteur et réserve de belles surprises sur son scénario.

Donc à première vue, The Fall, n’a vraiment rien pour me scotcher à mon écran et ce ne sont pas les annonces qui m’incitaient plus que ça... !

Mais je ne sais pas pourquoi, un sentiment d’approfondissement me titillait depuis quelque temps, je sentais que The Fall sous son aspect brut de fonderie, méritait au moins d’y jeter un œil… !

Ma curiosité fut récompensée, The Fall réserve bien des surprises, pour un jeu aux flagrances des années 1980/1990… !. Pas du tout déplaisant.

Vous débuter mal votre situation, vous tombez à la verticale de je ne sais d’où ou de je ne sais quoi et encore moins le pourquoi et le comment. Vous êtes un humain inconscient avec une combinaison interactive assistée et vous allez vous aplatir sur une planète inconnue et sûrement hostile. Ca va faire mal.

 



Le bouclier antimatière et répulsif de votre protection s’active et vous vous écrasez sur une terre étrange et lugubre. Votre combinaison vous sauve d’une mort certaine, car en son sein, cette seconde peau est animée par une Intelligence Artificielle de dernière génération positronique.

Bien que le crash fut violent, vous êtes dans un état comateux, votre combinaison véritable exosquelette va vous mener vers un lieu sûr où vous pourrez vous soigner, votre combinaison sera votre ange gardien, titillée elle aussi entre plusieurs conflits dantesques sur ses droits et devoirs de services envers les humains.

Car cette combinaison est phagocytée par une IA régit sous des lois drastiques. Les amateurs de Science-Fiction y trouveront leur marque dans le module administratif du tableau de commandes de la combinaison autonome.

Trois lois commandent et ordonnent en parfait synchronisme, ce qu’elle peut faire et ne doit pas faire tout en protégeant et en exposant son pilote (vous) aux pires dangers, car pour assurer sa survie, cette IA va vous malmener, vous exposer au danger, mais aussi vous soigner, car elle est soumise à des Lois immuables.

 



Ces 3 lois ne sont pas sans se rappeler de celles du docteur Susan Calvin dans son processus de réhabilitation des robots.

Les 3 lois fondamentales de la robotique, tout du moins dans leur première formulation, car il y a eu d’autres lois après les Robots et Fondation (Isaac Asimov).

  1. Première Loi : un robot ne peut blesser un être humain, ou par son inaction, permettre qu'un être humain soit blessé
  2. Deuxième Loi : un robot doit obéir aux ordres qui lui sont donnés par des êtres humains, sauf quand de tels ordres s'opposent à la Première loi
  3. Troisième Loi : un robot doit protéger sa propre existence aussi longtemps qu'une telle protection ne s'oppose pas à la première ou à la deuxième loi.

Votre combinaison va donc osciller constamment entre deux cas de conscience et de réflexions, mais même si vous avez l’impression que vous dirigez la combinaison, ce ne serait qu’illusion.

The Fall tire son atout de cette situation, cette contradiction entre l’IA et votre devenir, va vous entraîner du coté obscur du conflit, être humain et IA cohabitant dans un même corps à la façon des phagocytes.

 

 

Tout repose ici sur l’énoncé de la loi Zéro, où un robot, une IA peut mettre en danger une vie humaine, etc. (Mais c’est là une autre histoire que je vous compterai un autre jour.)

The Fall tire sa force de son coté narratif et si vous vous sentez pousser des ailes pour une exploration en bonne et due forme, l’IA vous rappellera son coté inquisiteur. Car bien que soumise aux 3 lois, les dialogues en catimini et avec les autres formes de vie, interféreront dans le choix des réponses et de la direction du dialogue.

Si certaines situations dans lesquelles vous vous retrouverez seront vite négociées par l’IA, il n’en demeure pas moins que les choix moraux jouent un rôle important et qu’il vous faudra sans cesse prendre le dessus sous peine de vous voir exposer au danger de cette planète. Bien qu’en situation de danger, l’IA interviendra, quoique… !

Il vous faudra vous démener pour trouver votre chemin, réfléchir à la situation du moment et agir, revenir sur vos pas pour aller de l’avant et utiliser les moyens mis à disposition de l’IA pour vous sortir du bourbier dans lequel vous pataugez lamentablement .

 



Pour vous sortir de cette fange, vous devrez résoudre de nombreuses énigmes avec des retours en arrière comme je l’écrivais plus haut et il n’e sera pas rare de manquer un élément important nécessaire pourtant à l’aboutissement d’une finalité, car avec le laser-torche, la pénombre, vous passerez à coté de l’important.

Car autant vous le dire, The Fall s’apparente aux fameux « point & Clic » où il faut trouver le Saint Graal à chaque fois si l’on veut s’en sortir et progresser dans les niveaux, quoique de niveaux, ici ce serait plutôt du niveau linéaire qu’il s’agit.

Outre l’IA, votre allié se nomme « pistolet torche », dans la phase d’exploration/recherche, c’est le faisceau lumineux qui révèle des points d’intérêts avec lesquels vous pourrez interagir de plusieurs manières : connexion – interface – objet – etc.

Chacune de vos actions aura un effet, alors multipliez les actions pour obtenir un bon effet ou tout du moins celui escompté. Inutile de vouloir action un ascenseur qui est commandé par une carte d’identification, si vous n’avez pas cette carte. Alors comme me disait mon maitre : « Cent fois sur le métier, remettre son ouvrage ».

 



Obtenez des réponses à vos actions, déclenchez des mécanismes simples, récupérez du matériel anodin de prime abord mais qui servira ultérieurement, c’est l’a que réside votre salut, à savoir appliquer la bonne recette au bon moment... !

Si certaines énigmes ne sont pas évidentes, la solution ne se trouve pas forcément aux antipodes du lieu où vous vous trouvez, et un minimum de réflexion déclenchera le « Sésame ». Par contre dans les interactions, comme la localisation dans notre belle langue a été faite à la hache, il vous faudra faire preuve de discernement car une mauvaise interprétation et vous vous condamnez au trépas.

A trop vouloir réfléchir, trop d’énigmes tuent l’énigme, The Fall sait vous tirer de votre lassitude par des scènes de western, mais bon, ce ne sont pas celles de Leone, mais d’une simple pression, vous transformez votre pistolet torche en phaseur de Dark Maul.

Profitez du terrain pour vous camoufler, outre la fonction de votre combinaison, dissimulez-vous derrière des éléments du décor et au moment propice quand vos adversaires doivent recharger, déclenchez les foudres de vos pistolet laser.

 



On regrettera toutefois la mollesse de la cadence de tir de l’arme et la démarche robotique du personnage qui font de l’ensemble une malencontreuse rigidité de dynamisme. Mais l’alternance de réflexion et de séances de massacres d’androïdes redonnent une ferveur à continuer pour en savoir plus.

Bien que minimalistes, les graphismes d’un autre âge, apportent une certaine qualité visuelle, dommage pour les arrières plans demeurent dans un flou artistique que les puristes apprécieront. Quant à l’immersion, elle se veut de premier ordre, la narration y étant pour beaucoup avec une ambiance à couper au couteau ou à défoncer à la hache.

Si la voix de l’IA fait froid dans le dos, la bande son manque cruellement d’impact, mais à bien y réfléchir, on zappe cette partie additionnelle pour se concentrer sur l’aventure et le devenir du pilote, prisonnier volontaire ou non d’une combinaison assistée de combat.

 



Il vous faudra une petite dizaine d’heures pour arriver à vos fins. Un bon point pour le prix du jeu qu’il serait dommage de passer à coté, d’autant plus que The Fall offre au joueur une immersion dans un univers sombre et hostile où pour survivre, il faudra impérativement remettre en question les protocoles et principes existants, afin de dépasser le stade de piloté à pilote.

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -




Autres articles
20/9/2018 15:00:00 - The Uncertain: Episode 1 - The Last Quiet Day
20/9/2018 14:30:00 - Faux sites administratifs : Vigilance oblige.
20/9/2018 14:00:00 - Warriors Orochi 4 : Nouvelles vidéos.
20/9/2018 13:30:00 - Philips 328P6VUBREB : Moniteur Pro, dock USB-C, 4K
20/9/2018 13:00:00 - CyberLink-PowerDirector 17 : Montage vidéo professionnel pour tous.
19/9/2018 15:00:00 - The Walking Dead : L'ultime saison, Épisode 2
19/9/2018 14:30:00 - Persona 3/5: Dancing in Moonlight et in Starlight annoncés !
19/9/2018 14:00:00 - Warhammer: Vermintide 2 : Dispo sur Xbox-One.
19/9/2018 13:30:00 - The Swindle : Simulation de cambriolage, Switch en octobre
19/9/2018 13:00:00 - D-link : Bornes COVr, du Wi-Fi pour la maison

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.



Facebook
facebook
Publicité
helixee

helixee


Votre cloud personnel sécurisé et réseau social privé






© 2008 info-utiles.fr - Tous droits réservés  |  hébergé par www.iloclic.com   - règles de confidentialité