Enregistrez-vous sur www.info-utiles.fr    Connexion
    
Menu principal
Navigation dans les sujets

Jeux Vidéo : Agony : L’enfer, test PC [+18]
Posté par JerryG le 6/6/2018 14:00:00 Articles du même auteur

Si les Religions présentent l’enfer comme un lieu destiné aux suppliciés, au sens figuré, l’enfer se veut l’état de cruelles souffrances, et bien les démons de Madmind Studios nous plongent dans leur vision cauchemardesque de l’enfer. Ames sensibles, passez votre chemin, l’enfer n’est pas pour vous, il vous faut le purgatoire.

Agony nous plonge tout droit au cœur même des Enfers, où la douleur et la souffrance font partie du quotidien des déchus et des condamnés à brûler pour l’éternité. Mais quel est donc votre crime pour mériter un tel châtiment, car « Dieu n'envoie pas les êtres humains en Enfer, c'est l'être humain qui s'y condamne lui même à cause de ses propres péchés et à cause de ce qu'il n'accepte pas le parfait Salut que Dieu offre en Jésus seul. » Jean 3 : 36b.

 



Toujours est-il que vous vous éveillez sans souvenir de votre passé, dans la peau d’une âme tourmentée emprisonnée dans un corps lacéré, errant dans un monde cauchemardesque où l’autorité est détenue par une maîtresse aux formes callipyges, cruelle et perfide que les démons et autres succubes, ses dociles serviteurs vénèrent et nomment : Déesse Rouge.

La Déesse Rouge, personnage emblématique des lieux, règne sans partage et se repaisse de la souffrance, de la luxure des damnés et des âmes tourmentées. Il vous faudra survivre dans ce et ces lieux maudits afin de résoudre le mystère de la Déesse Rouge, personnage unique et machiavélique, ayant créé cet antre de douleur, de désolation et de souffrance infinie… !

La clé de votre salut et de votre rédemption passe par la Déesse Rouge, c’est la seule à connaître le moyen de quitter cet endroit maudit. Mais ses serviteurs lui vouent une adoration sans faille, engendrée par la terreur qu’elle inspire. Pour certains, ils seront vos alliés, mais pour d’autres, ils seront vos plus féroces ennemis.

Les succubes au corps gracile et aux formes généreuses ne sont qu’un leurre, un miroir aux alouettes, pour mieux vous séduire et vous tromper, car elles ne ressentent ni la pitié, ni l’attirance, c’est la chair le sel de leur jouissance et vous vous présentez comme un morceau de choix.. !.

 



Pour mener à bien votre mission, il vous faut sortir de ce guêpier nauséabonde par tous les moyens et laissez de coté, l’empathie et la compassion, faites place à votre vraie nature, il vous faudra tuer ou être tuer, au cœur même de l’enfer, réveillez la bête qui sommeille en vous, en devenant aussi vil que les créatures qui y grouillent.

Cette descente aux enfers ne sera pas une promenade champêtre, la pénombre, la chaleur, les corps mutilés et empalés jonchent le dédale du labyrinthe du royaume d’Hadès. Surveillez vos arrières, car entre les cris inhumains et déchirants, les disciples de la Déesse Rouge, tapis dans l’ombre, se jettent sur vous pour vous écorcher vif.

Pour vous en sortir, il vous faudra jouer les âmes humbles et discrètes, vos pas résonnent comme la foudre à l’impact au sol, alors adoptez une posture effacée, pour vous fondre dans le décor, où certaines excavations vous serviront de refuge temporaire et évitez les bouches dentées et béantes. Jouez les félins en quelle que sorte et observez le manège de vos bourreaux pour mieux les contourner.

Si l’infiltration dans Agony se révèlera un salut nécessaire, il vous faudra aussi explorer les chemins de l’enfer, afin de trouver votre voie. Il ne sera pas facile (même au niveau normal), au détour d’une entrée d’un tunnel, les succubes guettent leur proie.

Comme vous n’êtes rien et très faible, vous succomberez au moindre coup. Alors la fuite sera votre meilleur allié, en attendant de vous armer matériellement et psychiquement par des pouvoirs démoniaques.

 



Si le chemin vers l’enfer se veut paver de bonnes intentions, ici ce ne sera que cadavres écartelés, empalés, suppliciés, torturés, sans distinction de sexe. Un chaos où la violence génère une atmosphère malsaine et dérangeante.

Mon maître me disait : « C’est au nom du bien que les hommes se font du mal. Le bien est un des piliers de l’égoïsme, de l'incompréhension et de la souffrance ». Alors vous allez souffrir pour vous frayer un chemin vers la lumière.

Vous l’aurez compris, Agony, jeu de survie à la 1ere personne, va vous conduire aux tréfonds des abysses de l’enfer, à la recherche de votre âme dépecée. Une quête de la rédemption, de votre rédemption.

Il n’y a pas d’armes en enfer, seulement des monticules de cadavres aux os brisés, qui baignent dans la fange de leur sang bouillant et coagulé. Votre mental sera bien plus puissant qu’un couteau taillé dans un fémur arraché avec frénésie à une succube plantureuse, que vous aurez égorgé de vos mains sanguinolentes.

Possédez psychiquement les démons fragiles et autres âmes errantes, poussez les à combattre pour vous, ils ne sont que chair à canon et qui de surcroît, ont déjà été sacrifiés sur l’hôtel des offrandes à la Déesse Rouge… !.

 



Il ne faut pas croire, mais en enfer, on meurt aussi, d’ailleurs, ce sera bien souvent le cas, et il faudra chercher des déchus à posséder afin de renaître pour pouvoir continuer votre route.

Agony ne fait pas peur, au début sûrement quand une succube vous saute dessus au moment où vous vous attendez le moins, l’horreur dans Agony c’est cet enchevêtrement de cadavres et d’’os qui forment les galeries inextricables de l’enfer. Il y a tellement de sang et de corps décharnés que l’odeur fade du sang coagulé agace vos narines.

Agony n’a pas été censuré et c’est tant mieux, d’ailleurs je me demande bien ce que l’on peut censurer dans un jeu qui a dé »jà un PEGI de 18+. Il faudrait surement que les parents de certaines têtes blondes, cessent de démissionner devant leurs responsabilités. Mais bon, ce n’est que mon avis.

Alors comme je le mentionnais précédemment, « âmes sensibles, passez votre chemin », les scènes gores de massacres ne manquent pas, les humaines pourfendues et éventrées, laissent jaillir de leur entrailles le fœtus qui devait éclore. Le stupre et la luxure se fondent au cœur même des immondices grouillantes.

Agony tient ses promesses et ravira les joueurs de ma trempe qui adorent ce genre d’atmosphère répugnante et nauséabonde où les lesbiennes et autres pervers sadiques se livrent à la débauche, tels des veuves noires en égorgeant le male après l’orgasme.

 



Bien que certaines textures bavent un peu (je joue en Ultra) Agony met un point d’honneur à la beauté des décors et à l’art Design de l’ameublement des pièces. Le jeu de lumière en agacera certains. Les flashs flamboyants ajoutant à l’ambiance noire et rouge du labyrinthe.

La musique d’ambiance et les dialogues de bonne facture collent parfaitement à la situation. Dommage qu’il faille jongler du clavier FRA au clavier ENG, une chose que je déteste.

D’autant plus que certaines touchent sur PC peuvent être modifiées, mais pas celles des déplacements qui se cantonnent aux touches d’un clavier QWERTY. Une incompréhension pour le joueur que je suis.

Agony proposera une campagne scénarisée, ainsi qu'un mode mettant les joueurs au défi d'explorer des niveaux générés aléatoirement, auxquels ils devront survivre pour réaliser des records. Un vrai régal.

 



Pari hautement tenu par les diables de Madmind Studios, Agony demeure une belle réussite avec ses défauts de jeunesse ou de précipitation à boucler une date de sortie, mais l’avalanche de monstruosités et les scènes gores génèrent cette atmosphère malsaine et dégoûtante des enfers, qui titillent notre excitation de découvertes.

Avant de vous laissez aux griffes des succubes, fouillez bien les recoins des galeries, collectez de nombreux indices (parchemin, poupée, tableau, etc.) afin d’en savoir plus sur la région. Votre salut en dépendra aussi.

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -




Autres articles
21/6/2018 15:00:00 - Trago : Devenez un pilier de bar
21/6/2018 14:30:00 - Cybersecurité : Passer de la sensibilisation à la Vigilance.
21/6/2018 14:00:00 - Kona : Disponible sur PC et PS4 en VR.
21/6/2018 13:30:00 - Warriors Orochi 4 : 19.10 sur consoles
21/6/2018 13:00:00 - ICO : un allié connecté au coeur de votre piscine
20/6/2018 15:00:00 - Quake Champion : Semaine gratuite jusqu'au lundi 25 juin.
20/6/2018 14:30:00 - War Thunder : sur Xbox-One avec qualité du PC.
20/6/2018 14:00:00 - Nippon marathon : PC et consoles, jeu de courses.
20/6/2018 13:30:00 - Bitdefender : Identification du malware Zacindo
20/6/2018 13:00:00 - Cybersécurité et l’IoT : Comment s’y préparer ?

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.



Facebook
facebook
Publicité
helixee

helixee


Votre cloud personnel sécurisé et réseau social privé






© 2008 info-utiles.fr - Tous droits réservés  |  hébergé par www.iloclic.com   - règles de confidentialité