Enregistrez-vous sur www.info-utiles.fr    Connexion
    
Menu principal
Navigation dans les sujets

Jeux Vidéo : Automachef : la cuisine robotisée. Diabolique. Test PC.
Posté par JerryG le 25/6/2019 15:00:00 Articles du même auteur

Au-delà du tumulte du choc des épées ou des ricochets de rafales de PM, des RPG et autre FPS, j’aime savourer le tintement des casseroles en cuivre, Automachef de Team 17, nous plonge dans la cuisine du futur.



Team17, une marque mondiale de jeux, partenaire créatif et développeur de jeux vidéo haut de gamme indépendant, annonce la sortie de son jeu, Automachef.

Vous le savez peut-être, ma passion à part le jeu vidéo, c’est la « popote », au point que je me frotte aux grands dans les concours de cuisine  .(Mais bon ! oui, je prends quelquefois des tôles et des tartes, (sans mauvais jeu de mots culinaires.), mais je gagne des étoiles d'expérience et de savoir-faire..


Automachef, nous embarque donc, dans la cuisine de demain, où les questions de productivité, de rendement, d’équilibre financier, de cash-Flow et de soucis écologico-énergétiques, doivent régner au sein même de la cuisine.

Automachef, consiste donc à créer une série de cuisines entièrement automatisées pouvant répondre et produire une variété de plats. Chacune est un casse-tête dans lequel vous devez surmonter des défis d'espace, d'énergie et de conception.

.Prenez soin de surveiller la consommation d'énergie et d'ingrédients, les risques d'incendie et d'infestation, demeurent des aléas à maîtriser. Vous êtes non pas le cuisinier, mais le gestionnaire et concepteur de la cuisine robotisée, afin d’atteindre vos objectifs.

 



Vous devez implanter, planifier, positionner et programmer de nombreuses machines automatiques, capables de trancher, cuisiner, assembler et servir de délicieux repas, à des clients toujours plus exigeants.


Rassurez-vous, ici on ne vous demande pas d’être « Joel Robuchon » ou « Philippe Etchebest », mais un mania de l’industrie et des finances, tel un MacDo, ou d’un KFC. Mais de fabriquer des choses simples, savoureuses et rentables.

Si vous aimez les défis, la gestion de chaînes de productivité, pour arriver à vos fins, alors, Automachef a été pensé et réalisé pour vous, mais va falloir cultiver votre jardin. (Euh oui, pour nourrir votre cerveau).

En gros, Automachef, est un casse-tête nécessitant beaucoup de « nourriture cérébrale » car vous serez confronté à des énigmes culinaires de plus en plus difficiles et de plus en plus complexes et contraignantes.

Des contraintes d’espace, des contraintes de temps de réalisation, des contraintes d’exigences de débit, d’énergie, et de quoi aussi user vos nerfs, suivant les défis à relever.

 



Disons-le tout de suite, Automachef, ne brille pas par ses graphismes, du 2D classique épuré et de la simplicité dans le détail du design des machines, donc pas de quoi non plus, faire disjoncter un compteur Linky (il le fait tout seul), par une surconsommation de puissance de votre machine, pour afficher de la haute résolution.

Pas non plus de scénario à rebondissement, de quêtes FedEx, d’effets gores, etc., ou d’intrigues machiavéliques (quoique. !), son aspect « cartoon » et désuet, ferait presque penser que Automachef, a été créé avec un budget « Kickstarter » non finalisé.

Inutile de chercher des effets sonores, c’est plutôt digne du « Single » d’un Gameboy sur le vieillissant, irritant les oreilles, quant à la musique de fond, elle n’est ni symphonique, ni contemporaine, mais plutôt du style de « Theme Hospital ».

C’est vrai qu’à cette énumération de détails peu flatteurs, Automachef, finirait par passer inaperçu, par les aficionados du beau et du contenu enrichi en abondance. Mais attention, " L'habit ne fait pas le moine" me disait mon maître, "Il permet juste de rentrer à l'Abbaye."

 



Non, le grand attrait de Automachef, réside dans la montée graduelle de complexité, de tout manager, au fur et à mesure de la conception de la cuisine démentielle et pantagruélique de l’avenir de vos chaînes automatiques, à son gameplay hypnotisant, au point qu’à un moment, il vous faudra évacuer la pression du « Cookeo », enfin je veux dire de votre tête, car cela va fumer là-dedans.

Mais rassurez-vous, chaque chose en son temps et surtout, « Tout vient à qui sait attendre » me disait mon maître, et vous allez être servi et cuisiné aux petits oignons, car si l’implantation d’une chaîne de fabrication de Burger (pain à Burger + Steak haché cuit et assemblé, n’a rien de compliqué, attendez de voir la suite, quand il vous faudra gérer 3 ou 4 types de réalisations simultanées.)

Pour se faire, vous disposez d’un local où implanter votre première chaîne de fabrication de Burger et d’une panoplie de machines dédiées à une seule fonctionnalité, qu’il vous faudra agencer afin de gagner et de remporter les challenges.

 



Dans votre cuisine, vous disposerez plusieurs machines automatiques, capables de saisir, traiter et compléter les commandes en amont pour vos clients, afin de réaliser des profits et de monter votre réputation.

Votre brigade de cuisine comprend, non pas des commis et des cuisiniers, mais de machines robotisées et le second de cuisine sera votre conseiller androïde, il vous guidera et aidera dans votre tâche.

Des distributeurs d’ingrédients (pain, hot-dog, salade, etc.), des grills pour rôtir la viande, des bras robotisés, simples et dédiés à la préhension, et des bras « intelligents » que vous pourrez affecter d’ordres. Des machines « assembleuses » pour confectionner les mélanges d’ingrédients, des trieuses/détecteur d’ordres, des bacs de stockages, etc.

Une fois tout ce petit monde agencé, vous endossez le rôle du Ducasse industriel, vous décidez des machines à implanter afin de réaliser les recettes et/ou les placer pour livrer les repas dans les meilleurs délais, et aux desideratas des clients.!

 



Ah oui, votre compagnon de route est un robot qui se nomme Robert Person et se prend pour un humain, mais à le voir avec sa tête de boite de conserve, sortie tout droit de mes lectures d’auteurs des années 1950, il n’y a aucun doute à avoir.

Sous cet aspect peu engageant, Robert ne manque pas d’humour et de bonne humeur, même si au fond de lui-même il veut conquérir le monde des humains, un aspect de sa personnalité, il se veut, dédié et vous signifie les prochaines taches à venir...

Avant toute chose et de vous lancer tête baisser dans les « galtouses », je vous encourage à faire le didacticiel, afin d’acquérir les rudiments de la cuisine, enfin plutôt la maîtrise d’une bonne chaîne de production automatisée.

De plus, vos machines « culinaires », aussi variées que fonctionnelles, ne pensent pas par elles-mêmes, cela viendra avec l’IA, mais pour l’instant, vous restez le chef d’orchestre des casseroles en cuivre. Vous indiquerez une tache spécifique et unique à vos machines.

 



Ainsi de suite, pour toute la cuisine, le but, étant de sortir des tapis roulants, des Burgers classiques, des Chesseburgers dégoulinants de fromage, des salades Cesare, etc., et tout cela en pensant; profit, énergie, anti-gaspillage, salubrité, rendement,etc., et satisfaction client.

Alors, sortez le fusil et affûtez vos couteaux, vous allez vous exercer sur une trentaine de niveaux savoureux, de plus en plus difficiles, dans le mode « campagne », à concevoir une cuisine digne de l'ère futuriste.

Une fois maîtrisé ce mode, vous pourrez vous adonner au mode « Contrat », en gros, soyez aux ordres des autres en remplissant leurs objectifs, mais rassurerez-vous, vous demeurez le maître de l’agencement de la cuisine et signez les contrats qui vous semblent les plus bénéfiques, pour votre "gargote", euh, restaurant, pardon.!.

Automachef embarque aussi, un mode « site de test », une espèce de « bac à sable » sans contraintes, une manière aussi de s’évader des niveaux trop complexes de la campagne en cas de saturation, notamment quand il faut recommencer l’agencement des machines et voir les objectifs vous filler entre les doigts.

 



Rappelez-vous que chaque recette de nourriture humaine (tiens, voilà que je parle comme Robert maintenant), nécessite des machines différentes pour les préparer et les assembler et quand il vous faudra générer des plats complexes et variés, la maîtrise de la gestion de fabrication, vous sera d’un grand secours.

Profitez aussi pour enregistrer vos implantations sous forme de « mémo » à des fins d’utilisation futures, dans les réalisations plus complexes, fabrication de 5 et plus de ces recettes combinées, cela soulagera un peu vos neurones.

Automachef présage-t-il l’avenir des cuisines industrielles et par extension, celui des grandes enseignes, où le personnel tend à disparaître au profit des machines, rendues plus intelligentes que l’Homme qu’à la fin, elles l’évinceront de toutes décisions. ?

On se rassurera, pour l’instant, prenez plaisir à jouer, les grandes questions existentielles, paraissent bien fades, face au divertissement qu'apporte Automachef. Car ce dernier devient vite "addictif".

Ah oui, dans ma frénésie d'épices et d'innovations culinaires, sachez aussi, que dans votre restaurant, vous aurez la visite de hauts personnages envoyés pour tester vos plats, à la façon des guides célèbres, qui font et défont les enseignes. A vous de les satisfaire, car leur point fort consiste à vous faire faire des plats particuliers et à servir dans les moindres délais et leur verdict est irrémédiable.

 

 

Et dans la foulée, il vous faudra aussi répondre aux demandes nombreuses dans les heures de pointe, et c'est à ce stade là, que vous prendrez toute la dimension que m'enseignait mon maître : "Etre au four, au moulin et au magasin".

Pour compléter ce tableau idyllique, "La cerise sur le gâteau" me disait mon maître, remportez le challenge en Mode Folie, où un seul plat vous sera demandé, mais à produire en quantité, pendant une période, de quoi s'user les nerfs et rendre son tablier. (De cuisine le tablier, hein.).

Bon!, c’est bien beau tout ça, mais j’ai une "Poule fermière façonne henry IV" à préparer pour mes invités, avec un "riz Basmati, agrémenté d' une brunoise de petits légumes" et là, point de machines dédiées ou de bras robotisés, L'AutomaChef, c’est moi. !

 



Bon appétit. !............................ Euh! Bon jeu.!!!

Automachef sera disponible sur PC et Nintendo Switch à l'été 2019.

Regardez la bande-annonce.:

Note: 9.00 (1 vote) - Noter cet article -




Autres articles
19/9/2019 15:00:00 - Planet Zoo bêta : La bande-annonce disponible
19/9/2019 14:30:00 - « 3D Camera Mode », pour des Snap en 3D
19/9/2019 14:00:00 - Assetto Corsa Competizione : Le pack Intercontinental GT
19/9/2019 13:30:00 - IOS/Androïd même combat – Le risque zéro n’existe pas – Soyons vigilants !
17/9/2019 15:00:00 - Control : Nouveaux contenus prochainement.
17/9/2019 14:30:00 - NHL-20 : Disponible sur PS4 et Xbox-One.
17/9/2019 14:00:00 - NFS Heat Studio : La réalité augmentée donne vie aux créations
17/9/2019 13:30:00 - AOC Gaming G2 : IPS en 1 ms MPRT
16/9/2019 15:00:00 - TESO : Elsweyrs, Le pack Dragonhold.
16/9/2019 14:30:00 - Indivisible : Précommande sur consoles

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.



Facebook
facebook
Bitdefender



www.bitdefender.fr

Bitdefender






© 2008 info-utiles.fr - Tous droits réservés  |  hébergé par www.iloclic.com   - règles de confidentialité