Enregistrez-vous sur www.info-utiles.fr    Connexion
    
Menu principal
Navigation dans les sujets
Arlo

Jeux Vidéo : Narcos: Rise of the Cartels, Test PC.
Posté par JerryG le 7/9/2020 14:00:00 Articles du même auteur

Si j’affectionne tout particulièrement le jeu vidéo, je dois bien le reconnaître, j’ai un faible pour les STR/RPG, au tour par tour, et Narcos: Rise of the Cartels, ouvre une nouvelle voie aux amateurs du genre.



Quand je parle de nouvelle voie, Narcos: Rise of the Cartels, vous permettra de jouer les deux cotés des protagonistes de l’histoire, les Narcos trafiquants et/ ou l’équipe de la DEA. Cela change du septentrional rôle du gentil.

 

 

Mais attention, les développeurs de Narcos: Rise of the Cartels, ne se sont pas contentés d‘offrir cette re- jouabilité, mais innovent en apportant à chaque clan, une nouvelle dimension, des décors différents et des actions différentes le tout mélangeant intrigues et histoires différentes

« Grosso-modo », comme me disait mon maître dans ses écarts de langage, vous aurez deux jeux en un, et totalement différent, une première dans le genre, si je n’ai pas abusé de la tequila.

Narcos : Rise of the Cartels, montre les deux côtés de la guerre, en deux campagnes originales vous permettant de découvrir cette véritable guerre, en étant acteur de part et d’autre.

 Faites tomber le cartel à l’aide de Steve Murphy au sein de la DEA ou incarnez les trafiquants pour aider El Patrón à développer son empire, une façon de jouer les « gentils » et les « méchants », le rêve de bon nombre.

Narcos: Rise of the Cartels, s’inspire des grands STR, tells : XCom, Jagger-Alliance, Blackguard, etc., mais sans en avoir la souplesse du Gameplay, les amateurs me comprendront, et offre donc en compensation, un Gameplay plus technique et plus difficile.

 

 

Une fois encore, le jeu se distingue des autres, en transgressant le politiquement correct, pour plonger dans le tactique brutal et sanglant, manque juste quelques scènes de « hard » pour compléter le tout, à la GTA.

Les amateurs de la chaîne Netflix, devraient retrouver leur marque, puisque le jeu Narcos: Rise of the Cartels calque les événements de la première saison de la série télévisée au travers de cette terrible guerre contre la drogue dans les années 80.

Mais attention, même si Narcos: Rise of the Cartels, offre les deux visages du combat contre et pour la drogue, ce ne sera pas une promenade de santé, autant vous le préciser tout de suite, le jeu quelque soit son bord, demeure un challenge difficile, et encore, c’est un euphémisme…

Alors, difficile oui, mais pas impossible, et comme mon maître me le disait : « Réfléchir avant d’agir et tourner sa langue, sept fois dans ta bouche, etc. », tout en sachant aussi : « Qu’un homme averti en vaut deux! »

 

 

Car des combats tactiques au tour par tour, vous allez en user et en abuser, pour le plus grand plaisir, alors, sachez que le moindre écart d’attention ou de stratégie, se paie au prix fort, si l’un de vos compagnons d’escouade tombe au combat, ici pas de potion de santé ou de sort de résurrection, il restera dans les abysses de la mort.

« En matière de stratégie, il ne suffit pas de vouloir, ou même de pouvoir, il faut avant tout savoir » me disait encore mon maître, alors partez combattre, tout en apprenant de vos échecs, la victoire n’en sera que plus délectable, car « à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ».

Dans Narcos: Rise of the Cartels, vous incarnerez, le  cartel colombien de Medellin dans son formidable développement du business de la drogue, ou lutter bec et ongle contre l'ascension de son charismatique leader El Patrón aux côtés de l'Agent Murphy de la DEA, deux cotés et deux ambiances totalement antagonistes.

Si vous n’avez jamais joué à ce type de jeu, tactique au tour par tour, je vous y encourage, ce genre demeure extrêmement ludique en apportant réflexion, prudence et sauvegarde de ses coéquipiers, cela fait toujours désordre de rentrer au QG, avec des membres de l’équipe manquants.

 

 

Alors, si j’ai un petit conseil à vous donner, ce serait qu’avant chacune de vos actions, prenez garde à protéger vos compagnons, car ici le Gameplay se situe aux antipodes des références précitées ci-dessus. Et l’inattention se paie cruellement au prix fort. !

Vous ne pouvez déplacer qu’un seul de vos coéquipiers à la fois et lui faire exécuter qu’un ordre, à l’instar de tirer, de se soigner, de recharger son arme, etc. Par contre, si vous n’effectuez qu’un déplacement, il reste un point d’action, que vous pourrez mettre à profit pour assurer votre stratégie.

Vous devez donc agir vite et bien, tout en vous adaptant à votre environnement hostile, car une seule unité se déplaçant à chaque tour, la tournure des événements peut prendre des proportions catastrophiques si votre attention se relâche, alors ayez les yeux partout.

Par contre, petit bonus, plutôt agréable et très efficace, se résume en une action commune à l’ensemble de l’équipe, ainsi si vous vous mettez en vigilance, tous les membres de l’équipe seront aussi en vigilance.

 

 

Ce système de vigilance, profitant à tous, va vous permettre d’exécuter une action supplémentaire, et en temps réel, au cas où un ennemi traverse le champ de vision de l’équipe, mais ici aussi, pas le temps de batifoler, il faut être vigilant et extrêmement réactif.

Ainsi, le curseur de visée de votre arme doit être déplacé sur la cible, le temps de sa brève apparition, un décomptage de temps, vous oblige à réaction immédiate, le tutoriel, vous apprendra à maîtriser cette technique, qui une fois bien encrée dans vos réflexes, permettra d’apporter une protection supplémentaire à l’équipe.

Dans Narcos: Rise of the Cartels, vous pourrez choisir votre camp, mais avant, il vous faudra satisfaire à l’exécution du 1er chapitre de la DEA, pour ouvrir la partie réservée aux Narcos. Ici aussi, je vous encourage à bien travailler votre technique avec la DEA, avant de vous embarquer pour un  autre voyage.

Ces deux volets du jeu, se compose de scénarii différents, avec leurs propres environnements directement inspirés par la série, sillonnez la jungle colombienne, humide, moite et impénétrable en passant par les ruelles de Medellin, ou les Narcos détiennent chaque parcelle de rue.

 

 

Vous pourrez compter aussi sur les personnages de la série, qui viendront vous épauler, et croyez-moi, vous en aurez besoin, ce ne sera pas du luxe.

Ce nouveau Gameplay du jeu, au tour par tour tactique ne laisse pas la place à la dilettante, l’action se veut nerveuse et extrêmement dynamique, qu’il vous faudra être au four, au moulin et au magasin, car le moindre écueil, sera sanctionné.

Ainsi, l’erreur de stratégie se paie au prix fort et « coûte un bras », enfin je veux dire, coûte des morts dans votre équipe et comme dit plus haut, tous les compagnons tombés au champ d’honneur, ne reviennent pas d’outre-tombe, ils disparaîtront à jamais.

Cela ne parait rien, mais personnellement, j’adore avoir la même équipe au fil des missions, cela permet de bien connaître les compétences de chacun, d’autant plus que des points d’expérience peuvent être alloués dans des dispositions personnelles, une touche de RPG, si vous préférez.

 

 

D’ailleurs à titre personnel, je me suis attaché à cette équipe de la DEA, composée de « Mexicanos » compétents, comme Herrero, Lopez, Campos, Franco, autant que possible, je me devais de les protéger au fil de cette lutte de territoires.

En cas de disparition d’un membre de votre équipe, qui a été formé, il vous faudra passer par le centre de recrutement et vous allouer de nouvelles recrues, qu’il faudra former, pour mieux repartir au combat. Mais vous perdrez tout le bénéfice de ces combats et formations dépensés.

Un petit regret à ce niveau, il n’y a pas moyen de sauvegarder le cours de sa mission, en conséquence, il faudra impérativement terminer la mission et croyez-moi, il y en a des longues, nécessitant une attention de tous les instants.

Vous l’aurez bien compris, dans Narcos: Rise of the Cartels, il n’y a qu’une seule règle, celle de survivre en combattant, bien sûr, on se rassurera en pensant qu’il n’y a jamais vraiment de bon ou de mauvais choix dans Narcos.

 

 

Que cela soit d’aider la DEA à endiguer l’hémorragie du fleuve cocaïne ou à prêter main-forte au Cartel, vous ferez face à des choix cruciaux qu’il vous faudra gérer, et ce, en pleine tension et conflit, alors affûtez votre stratégie.

D’autant plus que Narcos: Rise of the Cartels se veut plus réaliste que nature, en faisant honneur à la série de Netflix en vous plongeant directement dans les méandres de l’action, avec des personnages et des lieux crédibles et identifiables, offrant chacun un Gameplay différent.

Autant dire que la notion de rejouabilité, s’ancre au plus profond, avec des échauffourées et affrontements tactiques à couper le souffle par le biais de deux camps distincts jouables.

Ce rythme effréné d’action offrant une multitude de stratégies, autant vous dire,il sera judicieux de planifier consciencieusement ses actions pour éviter d’en subir les conséquences directes, escouade blessée, ou collaborateurs gisant sur le sol. Car si vous perdez des membres, vous repartez avec une équipe de novices.

 

 

Narcos: Rise of the Cartels, qui alterne entre action, contre-attaque, et coups critiques, ouvre une nouvelle voie à l’ancestrale STR au tour par tour, en prenant aussi le contrôle des membres de son équipe avec une vue à la 3e personne.

Outre cette vue, plus réaliste et plus immersive, permet une subtile gestion de sa stratégie en plaçant le personnage en fonction de son environnement, compte tenu de l’engagement direct des ennemis, quels qu’ils soient, n’aura jamais été plus réaliste et plus immersif.

Avant de vous attaquer aux grands enjeux proposés, faites les missions annexes, cela vous permettra d’engranger des dollars, histoire de pouvoir embaucher de futures recrues, plus compétitives. Mais attention aussi, ici, l’écart de vigilance ne sera pas de mise, vous y risqueriez de perdre un collaborateur, car les Narcos vindicatifs utilisent des armes plus performantes que les vôtres.

Narcos : Rise of the Cartels, plante donc le décor, sous une ambiance Téquila/Mojito, des dialogues parfois crus, agrémentent l’action brutale et nécessaire,  et immergent le joueur, quel que soit le clan, dommage que certaines missions deviennent répétitives, au moins cela aura l’avantage de vous former sur le terrain, en toute connaissance des lieux.

 

 

Cela ne saura pas pour autant plus facile, car l’implantions des ennemis peut changer, alors ajustez vos tirs et passez d’une cible à l’autre, pour éliminer la plus hostile.

Narcos : Rise of the Cartels, bien que s’appuyant sur ses prédécesseurs, s’offre le luxe d’innover et d’offrir une Gameplay aux antipodes de ce qui se fait, même si certains auraient aimé retrouver leur marque, il ouvre une voie royale.

 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -




Autres articles
2/12/2022 15:00:00 - Two Point Campus: Académie Spatiale, 6 décembre !
2/12/2022 14:00:00 - ONLYOFFICE Docs : en tant que service en Cloud
2/12/2022 13:00:00 - Cybersécurité : les tendances qui marqueront 2023.
30/11/2022 15:00:00 - CrossFire Legion : Jouable gratuitement du 8 au 11 décembre.
30/11/2022 14:00:00 - Crisis Core Final Fantasy VII Reunion : Trailer
30/11/2022 13:00:00 - Concilier Open Source et édition de logiciel : le modèle gagnant
28/11/2022 15:00:00 - Dysterra “Survival Challenge” : Info et vidéo
28/11/2022 14:00:00 - Cyber Threat Intelligence : l’outil essentiel des stratégies cyber
28/11/2022 13:00:00 - Black Friday / Cyber Monday : Comment réduire les risques cyber
28/11/2022 12:00:00 - De « Lawyers à la dérive » à Nicholas Beaulieu : ITW

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.



Facebook
facebook
Bitdefender



Bitdefender

Pocketalk
Arlo





© 2008 info-utiles.fr - Tous droits réservés  |  hébergé par www.iloclic.com   - règles de confidentialité