Le sexe se met l'heure de la Next-Gen

Date 19/3/2008 0:00:00 | Sujet : Internet

Les gadgets Hi-Tech de la Next-Gen qui envahissent notre quotidien (baladeur audio/vidéo, clé USB, etc.) touchent tous les domaines, même ceux les plus sensibles comme le sexe, rien n'échappe donc à la Next-Gen, les nouvelles technologies remplaceront le sexe tel qu'on le connait par d'autres sensations tout aussi agréables.

Le sexe se met donc à l'heure de la Next-Gen, certains chercheurs en robotique affirment que nous aurons des relations sexuelles avec des robots et pour nous doper dans nos performances sexuelles, les nanotechnologies et la biotechnologie feront partie de notre quotidien, à nous les sensations virtuelles mais si réelles.

Si certains d'entres-nous rêvaient de devenir des Rocco Siffredi, leurs voeux seront exaucés grâce à la Next-Gen, demain inutile de se déplacer ou de draguer pour satisfaire ses plus bas instincts bestiaux, la technologie de l'informatique sera à notre service, dixit Liberation.

Petit rappel sur le Cybersexe :

Le Net possède aussi son coté obscur, merveilleux outil du partage de la connaissance, il n'en demeure pas moins que dans les bas fonds numériques du Web, règne le domaine du sexe, du stupre et de la luxure, des sites Web réservés à des adultes consentants.

L'un des attraits de l'Internet se veut le Cybersexe, un regard technologique sur nos moeurs et coutumes nous indique nos tendances, pas de quoi déclancher une émeute, le sexe a toujours été présent même à l'heure du Minitel avec ses fameux portails comme les très connus 3615 xxx.

Mais il ne faudrait pas tomber dans l'excès, passer sa vie à surfer sur des contenus pornographiques, squatter les forums de discussion "olé-olé", parcourir de sites de rencontres en sites d'achats de photos ou vidéos classées X, 10 à 20 heures par semaine mènent peu à peu à un isolement de l'internaute, sa vie sociale et sexuelle se résument alors à la seule vue d'un écran et au contact d'une souris.

L'addiction guette alors le surfeur qui ne vit que de virtuel, c'est la Cyber-dépendance-sexuelle, le plus alarmant dans cette histoire grivoise vient de Valérie Cordonnier :

" Ce sont surtout les conjoints qui viennent nous voir, pour nous dire mon mari n'a pas une maîtresse, mais il a son ordinateur "

Retour au présent :

Fini donc le squat du PC à la recherche de sensations fortes, notre futur sexuel sera technologique.

Ainsi, demain le sexe tel que nous le connaissons risque de laisser la place au sexe virtuellement réel grâce à des artéfacts, les interfaces tactiles que les scientifiques nomment interfaces haptiques, bourrées de capteurs sensoriels.

Ainsi le virtuel deviendra réel, il faudra alors passer par des puces de types "RFID" ou des capteurs implantés sous forme de puces nano-neurobiotechnologiques.

Le préposé aux plaisirs virtuels réels enfilera une combinaison moulante remplie de capteurs et connecté au réseau WiFi, son possesseur ressentira alors le stimuli de caresses les plus expertes distribuées via un logiciel tactile.

A nous alors les représentations en 3D de créatures de rêves pas farouches qui stimuleront non seulement notre cerveau, mais aussi les parties de notre corps les plus délicates, pour nous amener au plaisir orgasmique.

Bien sûr cela parait effrayant quand on y pense, mais pas vraiment, les sextoy's qui se démocratisent le prouvent, la quête du plaisir fait partie de l'instinct de l'Homme, mais le plus effrayant dans cette application de la Next-Gen au plaisir n'est pas la recherche elle-même du plaisir via une sensation virtuelle, mais plutôt celle de l'accoutumance à un plaisir solidaire, qui nous couperait alors du reste de nos semblables.

Car le partage du plaisir reste encore la meilleure forme de communication !

Etes-vous un acrro au Cybersexe, testez ici !




Cet article provient de info utiles
https://www.info-utiles.fr

L'adresse de cet article est :
https://www.info-utiles.fr/modules/news/article.php?storyid=125