Enregistrez-vous sur www.info-utiles.fr    Connexion
    
Menu principal
Navigation dans les sujets

Jeux Vidéo : Planet Zoo, la simulation ultime de zoo test PC
Posté par JerryG le 12/11/2019 14:00:00 Articles du même auteur

Si certains rêvent d’être un artiste, dans mon for intérieur, je rêve d’être un capitaine d’industrie et bien avec Planet Zoo, le poste devient possible, à moi le droit de cuissage, euh ! Pardon, je m’égare, je veux plutôt dire, à moi la gestion d’un parc animalier.



Dans la pure lignée d’un Planet Coaster, voici que leur créateur se lance dans un nouveau concept, une simulation gargantuesque avec Planet Zoo, à vous d’imaginer le Zoo idéal, sous oublier le bien-être animal ainsi que celui de vos visiteurs.

Planet Zoo prend en compte les dernières modalités de La loi modernisant le statut juridique de l’animal (le Code civil a été publié au Journal officiel le 17 février 2015). L’animal est donc officiellement reconnu comme « un être vivant doué de sensibilité » et non plus comme un « bien meuble ».

Ainsi dans Planet Zoo, vous allez mettre à profit toutes ces recommandations en vous lançant dans une nouvelle aventure en parcourant le monde, à la recherche d’échantillons animaliers, afin de construire et de gérer un Zoo, tout en prenant soin d’animaux vivants et authentiques, qui pensent, ressentent et explorent le monde qui les entoure.

Planet Zoo a été pensé tout aussi bien pour les capitaines en herbe que pour les grands aguerris de la simulation de vie, ainsi à votre disposition, les modes Franchise, Carrière, Défi et Sandbox du jeu, vous offrant d'innombrables possibilités pour perfectionner vos compétences en matière de gestion et de développement.

 



Ne pensez pas à marcher sur un petit chemin qui sent bon la lavande, Planet Zoo met à votre disposition pas moins de 70 animaux différents et variés, afin d’aménager votre parc zoologique de la plus belle manière, tout en prenant en compte, vos efforts de protection et de conservation des animaux, tout en motivant l'enthousiasme de vos visiteurs, car ils deviennent de vraies sources de rendement et de profit pour votre parc…

Et si cela ne vous suffisait pas, car croyez-moi, cette partie vous donnera matière à travailler et à remettre 100 fois votre métier sur un tel ouvrage, que vous pourrez aussi, si le cœur vous en dit, tout gérer de A à Z et de 0 à 9.

Ainsi, en même temps que vous prenez soin des animaux et favorisez l’essor de vos visiteurs, entrez dans la gestion « pure et dure » du bilan comptable de votre parc, à vous les tableaux Excel des couts du personnel, la dépense astronomique du SAV en maintenance des infrastructures, tout en jetant un œil à la vente des billets d’entrée, etc.

Et si cela ne vous rassasiait pas, on ne sait jamais, vous avez une faim de loup ou de lion, et si vous vous sentez l’âme d’un zoologiste, alors, entamez des « R&D », recherches et développements dans les domaines de nouvelles constructions, d’installations, d’optimisation des habitats, dans le but d’obtenir votre Saint-Graal, le Zoo parfait.

 



Mais bon, ne rêvez pas, vous n’en êtes pas encore à ce stade, le chemin, vers l’excellence, demeure sinueux, tortueux, semé d’embûches et de contrôles sanitaires et fiscaux.
Mais comme mon maître me le disait : « Chaque chose en son temps », et comme, dans toute logistique, « il ne suffit pas de vouloir, ou de pouvoir, mais il faut avant tout savoir », alors, prenez les clés d’un parc, l’aventure vous ouvre ses portes.

Pour tant soit peu que vous goûtiez à la substantifique moelle du tutoriel, vous en acquerrez les bases élémentaires, aussi, avant chaque action, lisez bien les conseils, car le logiciel ne vous aide pas vraiment.

Contrairement à un Sim-City, où vous posez vos constructions comme bon vous semble, dans Planet Zoo, il vous faudra jongler avec des manœuvres claviers/souris pour obtenir le feu vert de la pose parfaite d’une infrastructure.

 



Et comme mon maître me le disait : « À vaincre sans périls, on triomphe sans gloire », formez-vous, à l’apprentissage de la connaissance des animaux et de leur milieu, car celui-ci, agit sur leur comportement, structure du terrain, nature des plantations, etc. vous deviendrez un expert après avoir sué sang et eau.

Planet Zoo qui vient d’être disponible après un court accès en avant première, se pare de nouveautés, panda géant, pangolin chinois, flamant rose et quelques attractions comme la gondole, etc.

Au total, vous devrez satisfaire au bien-être, de 70 animaux divers, tout en prenant en compte 6 biomes climatiques, sans oublier le temps maussade ou les fortes chaleurs qui influencent sur le caractère et le comportement des bestioles, le cycle jour/nuit entre également dans la compétition, en mettant son grain de sel dans les rouages bien huilés de la gestion de votre zoo et du bien-être des animaux.

 



Avant d’arriver à ce point d’excellence, vous passerez par des phases plus complexes et un peu rébarbatives, car vous devrez être au four, au moulin et au magasin, mais ce stress permanent devrait en séduire certains.

Vos animaux devront avoir un maximum de satisfaction, que leur espace soit grand, achalandé en nourriture et boisson, sans oublier que l’influence climatique joue un rôle sur les animaux.

Prenez aussi en compte que les animaux ressemblent, et se comportent comme des humains, certains aiment la solitude, d’autres privilégient la collectivité, même avec d’autres espèces, ce qui les différencie de l’Homme.

Nourriture, divertissement et enclos devront faire partie de vos soucis, le jeu ne vous aidera pas non plus ici, il vous faudra découvrir par vous-même les besoins de chaque espèce en faisant des allers et retours dans l’espace du Centre de recherche, vous y découvrirez aussi des optimisations dédiées.

 



Une fois le sort des bestiaux règle, il s’agira ensuite de vous intéresser à la gestion de votre zoo et à le faire progresser dans la hiérarchie, la concurrence demeure vigilante et vous avez besoin d’avoirs liquides, comme des dons de visiteurs ou de mécènes et d’entrées de visiteurs.

Vos visiteurs demeurent comme vos animaux, ils devront pouvoir se nourrir, s’abreuver et se divertir en complément de leur visite animalière, entourés de leur marmaille.

Mon maitre me le disait : « Qui détient l’information gouverne le monde », alors, informez vos visiteurs et ne lésinez pas sur les moyens, tracts, annonces musicales et des boites à dons sur chaque enclos et à proximité de grands trafics, seront d’autant des sources de revenus pour votre zoo.

Ah ! Un petit conseil aussi, n’étalez pas au grand jour, les infrastructures de maintenance et de service, les visiteurs n’aiment pas ça (oui c’est du vécu !). Tout en sachant qu’une intervention rapide doit être réalisée au besoin.

 



Le plus difficile dans une société, c’est de gérer les Hommes et là aussi le jeu ne vous aide pas vraiment, les techniciens et autres personnels de maison devront obligatoirement être affectés à une zone, sous peine de voir l’anarchie s’installer au cœur de la belle mécanique mise en place.

Pour ceux qui s’inquièteraient, qu’ils se rassurent, Planet Zoo leur propose à la fois un mode en ligne et hors-ligne, ainsi que des défis communautaires hebdomadaires et mensuels offrant aux zoologistes en herbe la possibilité de mettre à l’épreuve leurs compétences,

De plus, ils pourront dans la foulée, échanger des animaux en ligne sur le Marché des animaux avec d'autres joueurs afin de maintenir un zoo en bonne santé et génétiquement diversifié ou de partager un zoo, un habitat et plans de décoration avec d'autres joueurs.

Et si vous faites partie des avangardistes, en ayant commandé l’édition Deluxe, vous aurez le privilège d’obtenir un dragon de Komodo, un hippopotame pygmée et une gazelle de Thomson, de quoi renforcer l’attrait de votre ménagerie, histoire de diversifier l’attrait de votre zoo.

Planet Zoo demande un long apprentissage avant de se révéler intéressant, dommage que la mécanique de gestion ne soit pas simple à mettre en œuvre, le fameux Roller Coaster dans le même genre, reste pour moi un étalon ludique.

 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -




Autres articles
26/11/2019 15:00:00 - Romance of The Three Kingdoms XIV : PC et PS4
26/11/2019 14:30:00 - TSW 2020: Collector’s Edition, disponible PS 4, Xbox One
26/11/2019 14:00:00 - Phoenix Point : XCom-Like, Une édition physique.
26/11/2019 13:30:00 - Gérer identités et droits d’accès : Une nécessité en matière de cybersécurité
25/11/2019 15:00:00 - Grand Fantasia : de jolis donjons pour Thanksgiving !
25/11/2019 14:30:00 - JWE : Retour à Jurasic Pack Console, PC
25/11/2019 14:00:00 - Star Wars Jedi : Fallen Order, test PC
25/11/2019 13:30:00 - Cinebar Ultima & Cinedeck Teufel : Inviter le cinéma dans votre salon
22/11/2019 15:00:00 - The Cycle : Missions d'histoire et une deuxième carte
22/11/2019 14:30:00 - Children of Morta : disponibles sur Switch !

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.



Facebook
facebook
Bitdefender



www.bitdefender.fr

Bitdefender






© 2008 info-utiles.fr - Tous droits réservés  |  hébergé par www.iloclic.com   - règles de confidentialité