Enregistrez-vous sur www.info-utiles.fr    Connexion
    
Menu principal
Navigation dans les sujets

Info : Mediametrie : Données personnelles et confiance.
Posté par JulieM le 12/11/2019 14:30:00 Articles du même auteur

La Chaire Valeurs et Politiques des Informations Personnelles de l’Institut Mines-Télécom s’est associée à Médiamétrie pour réaliser une nouvelle étude sur la manière dont les Français gèrent leurs données personnelles.

Elle enquête porte sur l'évolution des stratégies mises en place par les utilisateurs, les identités numériques et l’achat en ligne, ainsi que sur la perception de l'impact du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entré en application le 25 mai 2018.

Les données personnelles des internautes sont bien souvent au cœur des modèles économiques des principaux acteurs du numérique. 

Mais dans quelle mesure, quel périmètre, les citoyens sont-ils prêts à partager leurs informations, dans quel cadre et avec qui ?

Subissent-ils les pratiques de ces grands acteurs ou développent-ils désormais de nouveaux comportements empêchant la collecte de leurs données personnelles ? 

Quel est l’impact de leurs nouvelles pratiques sur la manière de s’exprimer en ligne, de rechercher des informations ou d’acheter des produits et services ?

Notre étude révèle entre autres que les internautes français sont encore plus vigilants sur Internet par rapport à il y a quelques années (ils étaient déjà 54% dans l’enquête de 2017).

Parmi ceux-ci, plus de la moitié d’entre eux refuse catégoriquement de partager leurs données de géolocalisation et effacent systématiquement leurs traces de navigation sur Internet

7% d’entre eux se sentent plus surveillés par les entreprises privées proposant des services de type moteur de recherche, réseaux sociaux, sites de commerce électroniques.

Or la confiance est un enjeu économique majeur : c’est elle qui in fine détermine l’achat. Et notre enquête confirme que ceux qui se protègent le plus sont ceux qui achètent le plus.

Le RGPD, pourtant relativement récent dans sa mise en application, semble connu au sein de la population française, 78 % des internautes interrogés déclarant avoir déjà entendu parler de ce texte, et la moitié d’entre eux précisant savoir de quoi il traite.

Son arrivée participe clairement à la prise de conscience des citoyens des enjeux multiples relatifs aux données personnelles. Mieux informés, la relation de confiance entre les acteurs et les français s’en trouve donc consolidée.

Mais en contrepoint, l’étude révèle un bilan plutôt mitigé sur l’efficacité des bandeaux de gestion de cookies et, comme toujours, sur l’intelligibilité des fameuses conditions d’utilisation.

L’enquête confirme que la notion de données personnelles dépasse la dimension individuelle généralement acceptée. En effet, si les coordonnées bancaires, les pièces d’identité, les données biométriques et les données de santé sont les données considérées comme les plus personnelles, 

les coordonnées de contact et la liste des amis et des connaissances se positionnent en 5ème et 6ème position du classement.

Les données personnelles s’inscrivent donc dans un contexte social plus large, ce qui pose la question de la protection des relations interpersonnelles de confiance.

Par ailleurs, la perspective d’accepter que les données personnelles soient réutilisées dans l’intérêt général apparaît également comme un levier d’engagement pour 56% des interrogés, la première condition étant l’assurance d’une anonymisation de leurs données pour 35% d’entre eux.

Enfin, actualité et évolution des usages oblige, cette étude dévoile une nouvelle inquiétude des français au sujet de l’utilisation des objets connectés et plus précisément des assistants vocaux. Ils jugent également les algorithmes de recommandation bien trop intrusifs.

Qu’il s’agisse du niveau national observé, ou du niveau européen et mondial, de grands efforts restent donc à faire sur le terrain des données personnelles et de la confiance dans l’économie numérique actuelle.

Ainsi, pour Odile Gauthier, Directrice générale de l’IMT, « La Chaire Valeurs et Politiques des Informations Personnelle, qui traite des données personnelles et des identités numériques est aussi très pertinente pour défendre la souveraineté européenne et française. 

Elle contribue à restaurer et développer la confiance des entreprises et des utilisateurs du monde numérique ».

Didier Trutt explique : « La Chaire a été pionnière dans le débat sur l’identité numérique depuis sa création en 2013. L’intuition que nous avons collectivement eue sur les mutations et les enjeux de l’identité à l’heure du numérique s’est largement confirmée.

Les attentes exprimées dans cette enquête démontrent que l’identité est avant tout un droit et non un service. Pour IN Groupe, le RGPD constitue un tournant pour faire émerger un modèle français et européen fort autour de la protection des données et du droit à la vie privée numérique. »

Plus d'info.

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -




Autres articles
26/11/2019 15:00:00 - Romance of The Three Kingdoms XIV : PC et PS4
26/11/2019 14:30:00 - TSW 2020: Collector’s Edition, disponible PS 4, Xbox One
26/11/2019 14:00:00 - Phoenix Point : XCom-Like, Une édition physique.
26/11/2019 13:30:00 - Gérer identités et droits d’accès : Une nécessité en matière de cybersécurité
25/11/2019 15:00:00 - Grand Fantasia : de jolis donjons pour Thanksgiving !
25/11/2019 14:30:00 - JWE : Retour à Jurasic Pack Console, PC
25/11/2019 14:00:00 - Star Wars Jedi : Fallen Order, test PC
25/11/2019 13:30:00 - Cinebar Ultima & Cinedeck Teufel : Inviter le cinéma dans votre salon
22/11/2019 15:00:00 - The Cycle : Missions d'histoire et une deuxième carte
22/11/2019 14:30:00 - Children of Morta : disponibles sur Switch !

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.



Facebook
facebook
Bitdefender



www.bitdefender.fr

Bitdefender






© 2008 info-utiles.fr - Tous droits réservés  |  hébergé par www.iloclic.com   - règles de confidentialité